Les infos du monde de la chaussure




> Vivarte : stop ou encore ?
Vivarte est dans une situation telle que l’issue pourrait bien être son démantèlement ! La vente par appartements est en effet une option sérieuse dans la mesure où les fonds anglo-saxons qui contrôlent le groupe (Oaktree, Babson, GLG et Alcentra) sont aussi ses créanciers (actionnaires et prêteurs) ; des créanciers qui aimeraient récupérer leurs billes. En deux ans et demi, quatre dirigeants se sont succédé : Marc Lelandais, Richard Simonin, Stéphane Maquaire, nommé il y a six mois, et enfin le polytechnicien Patrick Puy, qui l’a remplacé fin octobre et qui traîne une réputation de spécialiste des redressements complexes mais aussi de « dépeceur d'entreprise et de destructeur d'emploi », selon la CGT, et de « mercenaire », selon la CFDT !
Le 27 octobre, le conseil d’administration débarquait donc le PDG Stéphane Maquaire qui avait pourtant présenté un plan de redressement crédible et aussi bien reçu que possible par les syndicats, provoquant la démission du président du conseil d’administration, Pierre-Antoine Gailly. Le départ de Stéphane Maquaire n’a en effet pas fait l'unanimité au sein du conseil.
Ledit plan, déjà en cours de concrétisation au moment du licenciement du dirigeant, instituait notamment le rapprochement de la Halle aux vêtements et de la Halle aux chaussures, avec des fermetures (97 magasins) et des licenciements à la clé. Il prévoyait aussi des cessions d'enseignes jugées mineures (Chevignon, Kookaï, Pataugas et Merkas) et de quelques emplacements de magasins de centre-ville. Ces cessions ont été confirmées le 15 novembre par M. Puy lors d’un comité de groupe extraordinaire. - le 24/11/2016

> Croissance à 2 chiffres pour Geox cours des 9 premiers mois de l’exercice 2016
La Grande-Bretagne, la Russie et les pays d'Europe orientale ont été les principaux moteurs de la performance de Geox au cours des 9 premiers mois de l’année, enregistrant une croissance à deux chiffres, avec des tendances de vente positives également enregistrées par ses magasins en Chine au 3e trimestre. Le chiffre d’affaires du groupe italien a augmenté de 4,3 % au cours de la période grâce aux bons résultats du gros (+ 11,3 % / + 9 % pour la commercialisation de la saison Printemps-Été) et des ventes en ligne (+ de 30 %). - le 24/11/2016

> Un nouveau départ pour Erel
Suite au redressement judiciaire des Ets René Leriche à Limoges qui produisent les pantoufles Erel, le tribunal de commerce a cédé en septembre l’entreprise à une alliance de quatre actionnaires réunis dans une nouvelle société, Erel Chaussures de France, dont le PDG est M. Dominique Labrousse qui possède diverses entreprises au Canada. Leur offre était au final la seule en lice. L’entreprise subissait la crise et avait manqué de liquidité en juillet dernier pour payer les salaires. Les nouveaux actionnaires ont repris la totalité du personnel, soit une vingtaine de personnes, à l’exception des commerciaux. Rien n’est changé concernant la production réalisée en totalité sur le site de l’entreprise à Limoges. - le 24/11/2016

> Les exportations chinoises en forte baisse au 1er semestre 2016
Selon les données publiées par CLIA, la China Leather Industry Association, les ventes totales de chaussures chinoises à l'étranger au cours des six premiers mois de l'année ont chuté à 21,8 milliards de dollars US (24,7 milliards de dollars américains à la même période en 2015), soit - 12 %. La diminution de la valeur a été accompagnée d'une baisse du volume des exportations, mais dans une moindre mesure (- 5,7 %). Selon les données obtenues par la World Footwear, au cours des six premiers mois de 2016, les entreprises chinoises ont exporté un total de 4,74 milliards de paires de chaussures. - le 24/11/2016

> Salons : Expo Riva Schuh pour débuter l’Hiver 2017/18
la 87e édition de Expo Riva Schuh, le salon de Riva del Garda dédié principalement à la grande diffusion, se déroulera du 14 au 17 janvier 2017. Les exposants originaires d’une quarantaine de pays présenteront leurs collections Automne- Hiver 2017/18 aux acheteurs en provenance, eux, d’une centaine de pays. Le salon italien couvre une large gamme de produits de toutes les grandes zones de fabrication dans le monde. Lors de cette édition, Expo Riva Schuh offrira à nouveau lors de la cérémonie d'inauguration un débat avec des experts, qui permettra d'analyser les changements les plus récents et intéressants du marché de la chaussure. - le 24/11/2016

> Les achats via le mobile continue de progresser
En France, le mobile représente 31 % des achats de mode en ligne, selon Fashion Flash Report de la société Criteo (+ 19 % par rapport à 2015). Le prêt-à-porter figure au second rang des secteurs dans lequel le mobile est le plus utilisé, derrière les produits sportifs (32 %). Elle devance largement les grands sites de e-commerce généralistes (25 %). Le mobile a aussi pour utilité la recherche d’habits (68 %) et la comparaison des prix (67 %). Les heures d’usage sont prioritairement le début de matinée (6h à 8h) et le soir entre 21h et 23h. L'ordinateur est privilégié dans la journée.
Les adeptes du mobile ont un profil particulier. 59 % d’entre eux déclarent adorer acheter des vêtements contre 46 % des utilisateurs d'ordinateur. Ils sont aussi 30 % à exiger une livraison rapide. Autre caractéristique, les adeptes du mobile sont 32 % à commander différentes tailles pour un même article pour ensuite retourner celles qui ne conviennent pas...
Malgré tout, les Français restent sceptiques sur la sécurité. 49 % affichent toujours une inquiétude vis-à-vis de la protection de leurs données bancaires. - le 24/11/2016

> Vivarte refond son réseau La Halle aux chaussures
Le groupe Vivarte a annoncé le 21 septembre lors d’un comité de groupe, la cession de 100 magasins La Halle aux chaussures sur un total de 680. De même, selon plusieurs syndicats, un rapprochement opérationnel entre La Halle aux vêtements et La Halle aux chaussures devrait être mis en œuvre. Ce rapprochement se concrétiserait par la fusion d’une trentaine de magasins des deux enseignes dans les cas où ils seraient déjà voisins. Les deux directions, distinctes, des enseignes, devraient aussi fusionner, impliquant des doublons et des suppressions de postes.
Une filiale du groupe en Espagne, Merkal (chaussures), très rentable, va aussi être mise en vente.
- le 24/10/2016

> Un projet de reprise pour l’usine de Vivarte à Champigneulles
Un « fonds de retournement allemand » spécialisé dans la reprise d’entreprises en difficulté s’est porté candidat à la reprise de la Compagnie Vosgienne de la Chaussure que le groupe Vivarte cherche à céder. A cette l’heure, on ne connaît pas l’identité de ce fonds. Le repreneur potentiel a présenté son projet de reprise au CE le 27 septembre.
Pour ce que l’on en sait, il s’engage à reprendre l’ensemble du personnel (150 personnes) et à ne procéder à aucun PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) pendant au moins trois ans. Au-delà et compte tenu de la pyramide des âges, un tiers de l’effectif devrait partir à la retraite. Pendant ces trois ans, Vivarte s’engage à apurer les pertes et à maintenir ses commandes dégressivement.
Le projet prévoit de repositionner les produits de l’entreprise sur les segments de milieu de gamme et haut de gamme, en s’inspirant du business model de la marque allemande Peter Kaiser. Un projet de développement devait être présenté le 11 octobre. Le CE rendra son avis le 8 novembre. En cas d’accord, la cession serait effective début décembre.
Il semble bien que c’est le savoir-faire made in France qui intéresse le fonds allemand. D’autant que la CVC a été labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant.
- le 24/10/2016

> L’Assemblée générale de la Fédération française des entreprises de distribution
importation-exportation en Chaussures, Jouets, et Textiles (FCJT) se déroulera le mercredi 9 novembre 2016 dans les showrooms de The Lifestyle Company 60, rue de Caumartin à Paris 9e. A l’issue de l’AG, Laurent Goulvestre, expert en commerce international, fera un exposé sur le thème «Faire face à la crise et mieux comprendre le monde qui nous entoure ».
- le 24/10/2016

> Jeunes créateurs : Un Forum de la mode lancé « dans les prochains mois »
La ministre de la Culture, Audrey Azoulay, a annoncé le 26 septembre l'organisation « dans les prochains mois » d'un Forum de la mode consacré notamment au soutien aux jeunes créateurs, de même que le lancement d’une mission pour « valoriser » les collections de mode publiques et privées.
La ministre a fait valoir le « potentiel économique majeur » de l’industrie de la mode qui emploie 700 000 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 150 milliards d'euros.?Ces annonces ont été faites à l’occasion de l’inauguration, au Ministère, d’une exposition de créations des lauréats du Festival international de mode et de photographie à Hyères, tremplin pour les jeunes talents.
Le Forum de la mode qui sera organisé par les ministères de la Culture et de l'Industrie en collaboration avec les organisations professionnelles « devra nous permettre d'embrasser de façon large et collective tous les enjeux clés pour le secteur, et notamment l'insertion des jeunes créateurs », a-t-elle précisé. La ministre a confié à Olivier Saillard, directeur du Palais Galliera, musée de la mode de la Ville de Paris, une mission sur le patrimoine de la mode, afin de « valoriser, entretenir et mieux faire connaître cette richesse ». Ladite mission aura pour objectif d'établir un état des lieux des collections publiques et privées, de leur état de conservation, des outils et du savoir-faire.
Audrey Azoulay a également rappelé que des rapprochements étaient en cours entre établissements pour créer deux grandes écoles de mode en France. D'une part, un partenariat entre l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD), l'Ecole des Mines et l'université de Paris Dauphine, et, d'autre part, entre l'Institut français de la mode (IFM) et l'Ecole de la chambre syndicale de la couture.
Jean-Pierre Blanc, fondateur du festival d’Hyères, a annoncé pour sa part a annoncé la création l’an prochain d’un nouveau prix récompensant les accessoires.
- le 24/10/2016

> Une exposition à Shanghai organisée par la FFC : « 500 ans de passion française pour la chaussure »
Après Hong Kong en 2015, la Fédération Française de la Chaussure (FFC) a poursuivi ses actions en Chine avec l’exposition « 500 ans de passion française pour la chaussure » à Shanghai qui s’est tenue dans le prestigieux Mall du Kerry Centre, du 24 septembre au 16 octobre 2016.
Cette exposition avait pour but de faire connaître au public chinois la richesse et la diversité des fabricants de chaussures françaises. Entre innovation et tradition, les visiteurs ont pu admirer plus de 150 modèles anciens et contemporains, provenant de 40 marques françaises, des musées de Romans-Sur-Isère (26) et de Saint-André-de-la-Marche (49), de collectionneurs privés et de la FFC.
Ces modèles étaient répartis en 7 univers : une invitation à découvrir sept boudoirs ou dressing d’hommes ou de femmes vivant dans les années 20 jusqu’à maintenant. Les décors proposés pour chacun des thèmes : La chaussure sur le devant de la scène, Mode et Rigueur, Retour à la féminité, Glamour, de jour comme de nuit, Le classicisme au masculin, De l’homme élégant au nouveau Dandy, Chic et décontracté.
Un espace cinéma, dans lequel l’histoire de la chaussure française du XVIe siècle aux années 20 était retracée, complétant la visite. Des démonstrations de savoir-faire et des ateliers ludiques pour enfants, animés par les marques françaises étaient régulièrement programmés.
En parallèle à l’exposition et jusqu’au 30 octobre, un pop-up store, créé pour l’occasion par la FFC et installé non loin de l’exposition, propose aux visiteurs d’essayer et d’acheter les modèles de six marques françaises.
La Fédération est par ailleurs présente à Shanghai de façon permanente via son showroom, la Maison S. Installé au cœur de la ville, il a été conçu comme étant un lieu de rencontres privilégiées
BtoB entre les marques françaises (14 aujourd’hui) et les acteurs chinois : grands magasins, mail, détaillants, revendeurs…
- le 24/10/2016

> Salons : En 2017, la GDS se tiendra début septembre
Comme d’autres salons de mode internationaux avant elle, la GDS de Düsseldorf a décidé de revenir à des dates plus consensuelles à compter de la prochaine saison estivale (présentation des collections Printemps-Été 2018).?Cette édition aura lieu début septembre (les dates n’étaient pas définies à l’heure où nous mettions sous presse). En outre, le salon se tiendra du dimanche au mardi afin de mieux répondre aux souhaits des plus petites affaires du détail.


theMicam, le grand concurrent européen de la GDS, se tiendra du 8 au 11 septembre
- le 24/10/2016

> Du 30 septembre au 2 octobre à Saint-Yrieix (87) : « Les Portes du Cuir », 4e édition
Anticipant de fait dès 2013 la région Nouvelle-Aquitaine, quatre villes : Saint-Yrieix-la-Perche et Saint-Junien (Haute-Vienne), Nontron (Charente) et Montbron (Dordogne) et le Parc naturel régional Périgord-Limousin s’associent pour mettre en lumière l’ensemble des acteurs de la filière cuir et la diversité de leurs savoir-faire dans un nouveau salon grand public Les Portes du Cuir.
Depuis 2015, deux villes partenaires ont rejoint les premières : Bellac (Haute-Vienne) et Thiviers (Dordogne).
Après le succès de ses trois premières éditions à Nontron (5 000 visiteurs), Saint-Junien (6 500 visiteurs) et Montbron (6 500 visiteurs également), c’est au tour de la ville de Saint-Yrieix-la-Perche (87) d’accueillir la manifestation les 30 septembre, 1er et 2 octobre 2016.
De l’élevage à la création d’innombrables produits, la majorité des métiers de la filière sera représentée : éleveurs, tanneurs, professionnels métiers d’art, industriels, organismes de formation, syndicats et associations de professionnels des métiers du cuir.
Il proposera expositions-vente, démonstrations, ateliers d’initiation, conférences, table-ronde et projections de documentaires. Cette 4è édition sera également l’occasion d’associer le cuir à la porcelaine, chère à Saint-Yrieix, au sein de l’exposition « Cuir & Porcelaine – Une rencontre », et du concours sur le thème « Les nouveaux usages de la pause déjeuner ».
- le 17/09/2016

> MOUVEMENTS
TIMBERLAND
. Jim Pisani est le nouveau président (« global brand president ») de la marque américaine. VF Corp, propriétaire de Vans, The North Face, Timberland, Lee et Wrangler, poursuit sa réorganisation. Jim Pisani succède à Stewart Whitney qui a quitté la marque en juillet.
Après avoir travaillé pour PepsiCo et Krafts Foods, Jim Pisani est entré chez VF Corp en 2008 comme président de VF Licensed Sports Group.
C’est Mike Pardini qui va le remplacer à la présidence VF Licensed Sports Group, où ce dernier occupait déjà le poste de de vice-président pour les ventes.

STUART WEITZMAN. Après l’annonce de l’arrivée de Wendy Khan en tant que PDG en septembre prochain, Giovanni Morelli a été nommé directeur artistique. Le designer succède à Stuart Weitzman, le fondateur de la marque, qui deviendra président du conseil d’administration.
Giovanni Morelli, diplômé de la Domus Academy de Milan, s’est illustré chez Prada, Burberry, Marc Jacobs et Chloé notamment. Le designer quitte Loewe où il était directeur artistique de la maroquinerie homme et femme depuis mars 2015. Ce changement de direction artistique prendra effet le 5 mai 2017.

BERLUTI. Haider Ackermann va succéder à Alessandro Sartori à la direction artistique de Berluti (LVMH). Le créateur français d’origine colombienne présentera sa première collection lors de la Fashion Week Homme de janvier 2017.?Influencé par les cultures du monde, le designer aime travailler sur les contrastes et les couleurs. Haider Ackermann vit à Paris, où il a son bureau et défile, tout en se partageant avec son atelier d’Anvers. Sa marque, créée en 2003, est distribuée dans 250 boutiques multimarques de luxe dans une trentaine de pays. En 2013, le designer a lancé sa ligne masculine.
- le 17/09/2016

> Tamaris complète son plan média avec la TV
Tamaris continue à investir massivement sur le marché français. Ainsi, au début de la saison Printemps-Été 2017, une campagne télévisée sera lancée visant à soutenir la structure multimédia de la marque. Outre la campagne de presse et en ligne déjà établie, le média télévision enrichira le plan média en France. Dès mars 2017, la campagne sera diffusée sur les principales chaînes.
Avec un spot de 15 secondes, la marque phare de la société Wortmann KG ciblera des Françaises de 20 à 49 ans. « Avec le lancement de la campagne TV, nous investissons largement dans l’expansion de l’image et la progression de la notoriété de la marque en France. L’objectif principal est d’augmenter la fréquence dans les surfaces existantes et de développer l’expansion au sein de l’un nos principaux marchés de croissance », déclare Jens Beining, associé-gérant de la société Wortmann Schah-Holding.
- le 17/09/2016

> Remonte, Rieker et Tamaris en showroom à Champigny (94) les 18 et 19 septembre
Ces 3 marques ne seront pas présentes sur Crecendo Expo au Parc Floral de Paris, mais leurs clients pourront les retrouver les dimanche 18 et lundi 19 septembre (pas le mardi) dans le showroom de Philippe Leroux à Champigny (Val-de-Marne) situé non loin du Parc Floral.
- 9, impasse Saint-Amand, 94500 Champigny-sur-Marne
- le 17/09/2016

> Un nouvel agent pour Guess
V.Fair 26 Agency de Valérie et Franck Amsallem, agents notamment des marques Tosca Blu Shoes et US?Polo A.S.S.N Shoes, viennent de se voir confier la commercialisation de la marque Guess pour l’homme, la femme et l’enfant à compter de la saison Printemps-Été 2017.
Pour la première fois, à compter de cette même saison, Guess Shoes va bénéficier d’une communication propre tant dans la presse professionnelle que dans la presse grand public, masculine et féminine.
- le 17/09/2016

> « La galoche » Histoire de la chaussure à semelle de bois
La galoche, cousine du sabot. On prend souvent l’un pour l’autre, pourtant la différence est simple : le sabot est entièrement taillé dans un morceau de bois, alors que la galoche est composée d’une semelle de bois sur laquelle est clouée une tige en cuir.
Étrangement, l’histoire de la fabrication des galoches, ces chaussures à semelles de bois, s’est pardue et ne fait l’objet d’aucune littérature ehaustive. Ce livre est le premier à dresser un tableau historique et technique de la galoche, du premier artisanat au XIXe siècle à l’époque florissante du début du XXe siècle quand la France comptait des centaines d’ateliers.
L’auteur, Louis Fournier, a passé plusieurs années à rassembler des documents.?Parcourant la France, allant à la rencontre des derniers galochiers détenteurs du savoir-faire, il en a compris les gestes et découvert les traditions.?Il nous présente dans ces pages richement documentées toutes les facettes, sombres ou brillantes, de l’histoire de la chaussure à semelle de bois.?La galoche, ignorée dans la plupart des musées de la chaussure, est mise à l’honneur en Isère, dans le seul lieu qui lui est entièrement consacré : l’atelier du galochier, à Virieu (Isère).

-Éditeur : Mairie de Virieu - Concepteur : Jean-Philippe Repiquet
64 pages - 138 illustrations - Format : 13 x 19 cm (à l’italienne)
Prix : 7 euros (si expédition + participation forfaitaire au port : 3 euros)
- le 17/09/2016

> Un entrepôt Zalando à Paris en 2017
Le spécialiste allemand de la vente de mode en ligne annonce la création prochaine d’un entrepôt français en Ile-de-France. Le centre est prévu pour 2017, avec pour objectif d’accélérer les livraisons en Ile-de-France. Dans le même temps, il annonce son intention de fermer son bureau d'achat français pour en réintégrer l'activité à Berlin. Le bureau parisien, ouvert en 2011 et comptant une trentaine de personnes, était une exception.
En 2015, Zalando avait enregistré 1,65 milliard de visites pour plus de 55 millions de commandes. Moyenne par consommateur actif : 3,1 commandes, contre 2,8 en 2014. Le panier moyen était stable : 67,8 euros en 2015,66,6 euros en 2014.
- le 17/09/2016

> Hirica reprend sa course !
Le vent du boulet est passé très près ! On a cru un temps qu’en dépit de ses finances plutôt saines, l’entreprise landaise Hirica allait cesser son activité faute de succession. M. Guy Gasparian, son animateur, âgé et malade, n’était plus vraiment en mesure de la diriger surtout dans le contexte actuel. Mais Hirica, fondée en 1904 par la famille Hirigoyen à Saint-Vincent-de-Tyrosse, qui emploie 70 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros, a finalement trouvé un repreneur en la personne de Jean-François Bru, qui dirigea Aster et Kickers notamment. La reprise est effective depuis le 31 juillet. M. Bru a été nommé président par l’assemblée générale.
Depuis, tout est allé très vite. La tournée de commercialisation de la collection Automne-Hiver 2016/17 avait été interrompue et les premières commandes finalement annulées. Il a fallu à Jean-François Bru et ses collaborateurs élaborer une collection Printemps-Été 2017 dans un délai très court tout en faisant évoluer sensiblement l’offre produit. « En effet, précise le repreneur, la collection est revisitée, rajeunie, dynamisée et doit répondre aux exigences des consommatrices en attente de produits confortables mais dans l’« Air du Temps ». Les détaillants pourront en juger sur les expositions régionales et sur Crecendo Expo en septembre.
La collection est dorénavant scindée en deux segments :
- Hirica : collection renouvelée en conservant l’ADN de la marque « Désir de confort et de style ».
- Miss Hirica : collection dédiée principalement aux fameuses ballerines et aux « Car Shoes » mais destinée à une clientèle plus jeune.
- le 27/08/2016

> Vivarte, c’est (mal) reparti !
Deux ans après la « perf’ » de l’ancien PDG Marc Lelandais, qui avait réussi à faire effacer une grosse partie de la dette de Vivarte (2 milliards d'euros !), le groupe de textile-chaussure est confronté au même problème : son incapacité à faire face à sa dette de 800 millions d’euros qui ont produit 200 millions d’intérêts, et ce, en dépit d’une activité toujours bénéficiaire. Rappelons que les nouveaux actionnaires avaient aussi, à l’époque, injecté 500 millions d’argent frais. Cela fait beaucoup de dettes. Au point qu’à la CFDT, on estime qu’« aujourd’hui le groupe ne vaut plus rien » !
La conjoncture n’est pas favorable à Vivarte depuis un an, ainsi qu’à l’ensemble du secteur de l’Équipement de la personne. Et depuis deux ans, le chiffre d’affaires a baissé de 20 %. Cette très mauvaise passe qui se perpétue a des conséquences en interne. Stéphane Maquaire, venu de Monoprix, quatrième PDG de Vivarte en quatre ans, après Georges Plassat, Marc Lelandais et Richard Simonin, a remercié le DRH, Richard Cuif (ex-Lacoste), recruté… un mois plus tôt, et provoqué le départ de son numéro deux, Massimiliano Messina, pour cause de divergences stratégiques.
Cette situation périlleuse a conduit le groupe à se placer à nouveau sous mandat ad hoc. Il a nommé Hélène Bourbouloux pour trouver une issue, celle-là même qui l'avait sorti une première fois des difficultés en 2014 dans un contexte très proche.
- le 27/08/2016

> La Halle Chaussures a perdu 100 millions d’euros en cinq ans.
PIKOLINOS. Juan Manuel Perán, nouveau président exécutif de Groupe Pikolinos. Le fabricant d’Elche (province d’Alicante) termine sa relève générationnelle en nommant Juan Manuel Perán au poste de président exécutif du groupe, à la suite de son père Juan Perán qui devient président d’honneur.
Le nouvel organigramme de la direction compte également la présence de Rosana Perán, nouvelle vice-présidente du groupe, et de Georges Bassoul au poste de directeur général (CEO) de la compagnie.
- le 27/08/2016

> « Caprice is leather » !
Pour ceux qui en douteraient, Caprice (Groupe Wortmann), l'un des principaux fabricants européens de chaussures de confort mode, veut faire savoir qu’il produit des collections exclusivement en cuir ! Afin de souligner cet engagement de qualité, Caprice n’a pas lésiné en présentant sur la dernière GDS à Düsseldorf fin juillet un livre digne du « Guinness des records ». Pas n’importe quel livre en effet puisque, de format A2 et pesant près de 8 kilos, il est entièrement… en cuir véritable. Sur sa couverture le titre « Caprice is leather ». Chaque page de cuir présente une forme de traitement des matériaux.
Après la GDS, le plus grand livre en cuir dans le monde devait faire une tournée des capitales européennes, de Paris à Moscou en passant par Londres. Il témoignera de la réalité de l’entreprise de Pirmasens qui allie la qualité des cuirs italiens et le savoir-faire des « shoemakers » allemands – les prototypes sont réalisés dans l’unité très moderne de Pirmasens. Son credo : un produit de qualité doté d’un excellent rapport qualité/prix.
- le 27/08/2016

> 2-5 septembre à Paris Porte de Versailles : Premiere Classe sur Méditerranée
La prochaine édition de Who’s Next et Premiere Classe se déroulera au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris du vendredi 2 au lundi 5 septembre. Sur Premiere Classe, salon des accessoires de mode, les visiteurs pourront retrouver 4 catégories de produits : bijou, chaussure, maroquinerie et bagages, autres accessoires.
Le thème du salon s’inspire de l’histoire, de la culture, de l’architecture et des paysages de la Méditerranée.
L’équipe de chasseurs de tendances de Martine Leherpeur Conseil présentera les tendances Printemps-Été 2017 sur un forum interactif lié au thème de la Méditerranée. Des tendances « manifestes » seront mises en avant sur un espace lieu de vie qui invite à partager et à échanger.
Enfin, le Retail Expert Club by Premiere Classe & Who’s Next, un service exclusif aux salons, se mettra une nouvelle fois à la disposition des détaillants et ce, gratuitement. Le REC vise à apporter des solutions concrètes aux acteurs de retail. Ce service se décline sur 2 axes :
- Retail Expert Club Conseils : 6 expertises disponibles en workshops thématiques ou en rendez-vous individuel
- Retail Expert Club Solutions : des partenaires qui mettent en avant des solutions technologiques liées au commerce physique (lire L’Essentiel n° 176 daté Juillet-août 2016).
- le 27/08/2016

> Salons de 2e session
Tout l’accessoire de WSN Développement aux Tuileries
Les salons de deuxième session de WSN Développement, Première Classe et Paris sur Mode, vont faire bloc au Jardin des Tuileries dès la prochaine édition en octobre pour améliorer leur positionnement et leur trafic. Précédemment répartie entre les Tuileries et l’espace de la rue Cambon, l’offre d’accessoires sera réunie sur le seul Jardin et occupera désormais trois tentes. Pour bien marquer cette évolution, les salons s’appelleront Première Classe Tuileries et Paris sur Mode Tuileries. Don’t Believe the Hype rejoint la nouvelle tente de Paris sur Mode Tuileries en doublant son espace de présentation pour les labels lifestyles de prêt-à-porter et d’accessoires.
De plus, le salon s’avance d’un jour, soit du jeudi 29 septembre au dimanche 2 octobre, afin de capter davantage d'acheteurs internationaux en se rapprochant du début de la fashion week qui s’ouvre le 27 septembre. 
- le 27/08/2016

> Industriels européens et américains veulent libéraliser leurs échanges
Trois associations professionnelles représentant les industries de la chaussure américaine et européenne ont publié une déclaration conjointe exhortant les Etats-Unis et l'Union européenne à éliminer les barrières commerciales dans la chaussure à travers le Trans-Atlantic Trade et Investment Partnership (T-TIP) en cours de négociation. La déclaration a été signée par les présidents de l'American Apparel & Footwear Association (AAFA), la Confédération Européenne de l'industrie de la Chaussure (CEC) et les distributeurs et détaillants d'Amérique (LEEA).
- le 21/06/2016

> Mouvements
WORTMANN
. A l’issue de l'exercice 2015/16 clos le 31 mai dernier, Horst Wortmann, le fondateur et associé principal du groupe sis à Detmold, a cédé la direction opérationnelle du groupe à son neveu Jens Beining. Pour sa part, Horst Wortmann reste toujours associé personnellement responsable et gérant de la société Wortmann Schuh- Holding KG. Depuis déjà quelques années, le nouveau président de la direction, Jens Beining, est, en sa qualité d'associé personnellement responsable et successeur désigné, également membre d'un organe de quatre personnes dont il sera à la tête. Les nombreuses années d'une collaboration fructueuse au sein du comité directeur assure la continuité, le développement et la croissance au sein de Wortmann au-delà du changement de génération.
Après sa retraite des responsabilités opérationnelles de toutes les filiales, Horst Wortmann, qui a fêté son 75e anniversaire le 8 mai, restera toujours à la disposition du groupe d'entreprises. En tant qu'associé personnellement responsable et gérant de la société Wortmann Schuh-Holding KG, il se penchera en particulier sur l'orientation stratégique.

CdCF. Après 11 années à la tête du Conseil du Commerce de France (CdCF), Gérard Atlan passe le relai à William G. Koeberlé, 59 ans, élu président lors de l’assemblée générale qui s’est tenue le 7 juin 2016. Le CdCF regroupe 31 organisations professionnelles de commerçants. Spécialiste du commerce (Cora, Métro, Carrefour, Marionnaud), William G. Koeberlé, administrateur du CdCF depuis 2014, est également président de la FFPS (Fédération Française de la Parfumerie Sélective) depuis 2011 et de la FEPD (Fédération Européenne des Parfumeurs Distributeurs) depuis 2015.

ECCO. Le directeur général d'ECCO, Dieter Kasprzak, confie la gestion au quotidien d'ECCO SKO A/S à Steen Borgholm, actuellement membre du Directoire et directeur financier. Par la même occasion, celui-ci est nommé directeur général adjoint.
P-D.G. d’ECCO Sko A/S depuis près de 12 ans, Dieter Kasprzak veut pouvoir mieux se concentrer sur le design, la conception et le développement du produit. Steen Borgholm a une carrière de longue date chez ECCO qu’il a intégré en 2000. Au fil des années, il a été nommé directeur général d’ECCO au Canada, directeur régional pour l’Asie, ainsi que membre du Directoire.

ANDRÉ. L’enseigne de Vivarte se dote d'un bureau de création interne piloté par Camille Daurel. La nouvelle res- ponsable style avait auparavant exercé la même fonction pendant cinq ans chez Mellow Yellow, avant de cofonder la marque C.Petula dont elle était la directrice artistique. - le 21/06/2016

> Etienne Cochet est nommé directeur général de WSN Développement, organisatrice de Who’s Next & Premiere Classe
Il a pour mission de poursuivre le développement de l’offre Mode & Accessoires à Paris, et d’anticiper les mutations du média-salon. Cette nomination, souhaitée par les fonda- teurs associés Xavier Clergerie et Bertrand Foäche, de WSN Développement, s’inscrit dans la stratégie de l’entreprise de relever l’ensemble des défis auxquels le secteur de la mode est confronté.
- le 21/06/2016

Dans ce contexte d’évolution accélérée des nouveaux modes de distribution et de consommation, principalement liée aux nouvelles technologies, Etienne Cochet a pour feuille de route d’accélérer la mutation numérique et de renforcer la dimension expérientielle des salons. Etienne Cochet était précédemment com- missaire général du Mondial de l’Automobile et fut pendant 22 ans directeur général du salon Maison&Objet. Il a été aussi l’un des acteurs clés et président de l’association Paris, Capitale de la Création.
- le 21/06/2016

> Trophées du CNCC
Polygone Riviera en vedette
Al'occasion du Siec, salon du retail et de l'immobilier commercial qui s’est tenu à Paris les 15 et 16 juin, le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) a décerné huit trophées.
Le Trophée de la Création de Centre Commercial 2015 est allé à la Promenade Sainte-Catherine, ouverte en octobre 2015 à Bordeaux (Redevco). Côté parc d'activité, le trophée est allé à St Max Avenue, zone commerciale conduite par JMP Expansion à Saint-Maximin (60). Le CNCC a également récompensé des rénovation/extension. Côté centre commercial, le prix récompense le centre Rosny 2 de Rosny- sous-Bois (93) qui a été rajeuni par Unibail-Rodamco. Côté parc d'activité, le jury a choisi La Carbonnière, projet mené par Etixia à Barentin, près de Rouen.
Deux prix ont salué le travail d’acteurs « engagés ». Ont ainsi été récompensés Altarea-Cogedim et Concepts&Distribution pour le projet d'outlet Marques Avenue A13 situé à Aubergenville (78), ainsi que le site existant du Bois de Bersol, déployé à Pessac (33) par la foncière Mercialys.
Le Prix d'Excellence a été décerné à Polygone Riviera, le centre commercial à ciel ouvert de Cagnes-sur-Mer (06) ouvert fin octobre 2015 près de Nice, réalisé par Socri et Unibail-Rodamco.
Le CNCC a aussi récompensé une personnalité du secteur qui a reçu un Trophée d'honneur : il s’agit de Jean-Michel Silberstein, délégué général... du CNCC 17 ans durant. Il a été distingué pour « son exceptionnelle contribution au rayonnement » de ce dernier, et pour ses actions menées au bénéfice du secteur.
- le 21/06/2016

> Le Groupe Rautureau cède RAS Kids
Le groupe Rautureau a cédé sa filiale RAS Kids (Pom d’Api, 10 IS, Shoo Pom, Clotaire) à un groupe d’investisseurs privés conduit par Alexandra Bois-Aubouin, ex-PricewaterhouseCoopers. Elle occupe la présidence de RAS Kids depuis février 2015. Parmi les investisseurs privés on retrouve notamment Elie Kouby, ex-dirigeant du groupe SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot), et Thierry Sonalier (patron de Jardiland et ex-Celio), ainsi que deux structures de capital-investissement du Grand-Ouest, UNEXO (Crédit Agricole) et Sodero Gestion. RAS Kids réalise un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros dont 40 % à l’international. - le 21/05/2016

> Geox performe au 1er trimestre
Le Groupe Geox a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 4,7 % (+ 5 % à change constant), à 294,3 millions d’euros au cours du premier trimestre de son exercice 2016. Il doit cette hausse à l’ensemble de ses canaux de vente, en particulier le canal multi-marque dont la croissance a atteint 7 %. Les canaux monomarques (les succursales comme les franchises) ont également augmenté respectivement de 2,5 % et 2,2 %. Les ventes de chaussures, qui représentent environ 90 % du chiffre d'affaires consolidé, soit 265,2 millions d'euros, ont augmenté de 4,9 % par rapport au premier trimestre de 2015 (+ 5,1 % à change constant). Les ventes de vêtements (10 % du chiffre d'affaires consolidé) ont atteint 29,2 millions d'euros, contre 28,2 millions au premier trimestre 2015 (+ 3,2 %, et + 3,8 % à change constant).
Les commandes pour l’Automne-Hiver 2016/17 sont en hausse de 14 %, une véritable performance dans le contexte économique actuel. - le 21/05/2016

> MOUVEMENTS
Vivarte.
Stéphane Maquaire a été nommé officiellement président de Vivarte le 19 avril ainsi qu’administrateur. Par ailleurs, le Conseil d’administration de Vivarte a nommé Pierre- Antoine Gailly en qualité d’administrateur indépendant. Lors de sa réunion, le Conseil a ensuite élu ce dernier Président du Conseil d’administration.
Stéphane Maquaire (42 ans), diplômé de l'École Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC), est président de l’Union du Grand Commerce de Centre-Ville (UCV) et membre du Conseil de la Simplification pour les Entreprises. Il a débuté sa carrière comme auditeur chez Arthur Andersen avant de rejoindre le groupe Exposium dont il a été directeur administratif et financier. En 2006, Stéphane Maquaire s’est orienté vers le secteur de la distribution, en prenant la direction des opérations du pôle centres commerciaux France d'Unibail-Rodamco, avant de rejoindre le groupe Monoprix comme directeur financier et directeur du développement en 2008. Il en prend la direction générale en 2010. Il devient ensuite président du groupe Monoprix (en 2013) ainsi que membre du Comité Exécutif du groupe Casino.

FFC. Ainsi que nous l’annoncions dans notre précédent numéro, Claude-Éric Paquin a été élu président de la Fédération Française de la Chaussure (FFC - fabricants). Il succède à M. Jean-Pierre Renaudin qui présidait la FFC depuis 2009.
Claude-Eric Paquin, 69 ans, diplômé HEC Paris, promotion 1969, MBA Harvard Business school, promotion 1971, a débuté sa carrière dans la banque à la Société Générale puis prend la présidence de la filiale du groupe Midland Bank en France.
En 1992, il rejoint le groupe Crédit Lyonnais qui lui confie la Présidence d’Altus Finance puis du CDR Entreprise structure de « Défaisance » des actifs industriels du groupe Crédit Lyonnais.
En 1997, il intègre un groupe familial dont il gère les actifs et prend, entre autres, la présidence du groupe JB Martin de 2008 à 2015. - le 21/05/2016

> NeroGiardini, sponsor du MotoGP
Nous l’annoncions en mars dernier dans L’Essentiel n° 172 : l’italienne NeroGiardini devient sponsor du MotoGP, une opération de communication à la hauteur des ambitions de la marque partie à la conquête du marché européen. Enrico Bracalente, administrateur unique de la société B.A.G S.p.A., a en effet pour objectif de faire de NeroGiardini, leader sur le marché italien pour les chaussures homme et femme, une référence également pour le marché européen.
Sa société a conclu un important accord avec la Dorna, l'organisateur du MotoGP, afin de devenir sponsor en titre du grand prix d'Autriche, le 14 août prochain, et sponsor des quatre Grand Prix d'Espagne - Jerez, Barcelone, Aragone et Valence - et des deux Grand Prix d'Italie - Misano et Mugello. « L'accord avec le Mondial Moto nous donnera une très grande visibilité et portera notre marque dans le monde, explique Enrico Bracalente. Je voudrais souligner que nous sommes la première marque de chaussures à sponsoriser un Grand Prix en titre ».
Cette opération de communication, bien que très importante, constitue seulement le premier pas de la stratégie d'internationalisation de NeroGiardini. - le 21/05/2016

> En raison des travaux dans le Parc : Who’s Next et Premiere Classe réaménagés dans 3 halls
Les travaux en cours dans le Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris perturbent la vie des salons. Who’s Next et Premiere Classe n’y échappent pas. Cependant leurs organisateurs ont trouvé une solution d'aménagement qui vaudra au moins pour deux éditions. Lors du prochain rendez-vous, en septembre, le salon se concentrera sur trois halls et non plus quatre, sur un seul plan et autour de l'allée centrale.
Edition estivale oblige, WSN Développement s'appuiera fortement sur les extérieurs et l'allée centrale, elle déjà rénovée. C'est à partir de cet axe que les halls seront desservis en étoile, à partir d’un accès principal ne privilégiant aucun des espaces en particulier.
Le salon sera organisé en deux pôles : le pôle accessoires Premiere Classe accompagné de From (dédié au sourcing) dans le hall 4, et face à lui, le pôle prêt-à-porter (Fame, Private, Studio, Urban et Trendy) dans les halls 3 et 2.2.
Bertrand Foäche, co-organisateur des salons, estime que cette nouvelle configuration est « la bonne pour redonner de la pêche au salon, ce qui nous a été demandé ».
Who’s Next et Premiere Classe devraient accueillir quelque 1 700 marques sachant qu’il y a beaucoup de demandes pour de plus petites surfaces de stand. - le 21/05/2016

> Les collections Été 2017 : sur Expo Riva Schuh
La 86e édition de Expo Riva Schuh se déroulera à Riva del Garda du 11 au 14 juin. Il s’agit d’un salon d’entrée de saison destiné en priorité aux enseignes et à la grande diffusion.
Ses nombreux exposants sont issus de plus de 40 pays et visent les chaînes de magasins et les centrales d’achat mais aussi de gros détaillants indépendants. C’est Expo Riva Schuh qui donne le ton des premières tendances de la mode chaussure. Les collections présentées seront celles de la saison Printemps-Été 2017.
Les acheteurs attendus proviendront d’une centaine de pays. Expo Riva Schuh se prépare à accueillir également un certain nombre de délégations d'acheteurs, organisé avec l'aide de l'Agence ICE, en provenance de l'Amérique du Sud (en particulier de l'Argentine, la Bolivie, le Chili, la Colombie et le Pérou), ainsi que de l'Europe, avec des représentants de la Belgique, de l'Espagne et de la Suède. - le 21/05/2016

> Un consortium d’enseignes reprend des actifs de Bata
Le tribunal de commerce de Nanterre a choisi un consortium de sept enseignes pour reprendre certains actifs de Bata qui était en redressement judiciaire depuis début février. L’enseigne disparaît du paysage commercial français.
Trois offres de reprise de certains actifs de la société ABC Chaussures qui avait déposé le bilan fin janvier avaient été déposées devant le tribunal de commerce de Nanterre le 6 avril. Sa décision est intervenue jeudi 14 avril. Le tribunal a choisi un consortium de sept enseignes dont Courir, Etam, Yves Rocher et La chaise longue qui vont se partager les dépouilles de Bata.
Ledit consortium va reprendre 47 des 72 magasins de Bata et 206 des 355 salariés du groupe. Il va investir 8 millions d'euros pour moderniser les points de vente. 35 transferts et une centaine de propositions de reclassements au sein des enseignes du consortium seront de plus proposés aux salariés de l'entreprise. Enfin, pour ceux qui souhaitent quitter l'entreprise, une enveloppe de 400 000 euros a été provisionnée pour les mesures d'accompagnement.
Outre cette offre qui a finalement été retenue, une deuxième offre avait été faite par Vivarte associé au site de vente de chaussures en ligne Spartoo et à la société Spodis (l'enseigne britannique JD Sports). Cette offre avait été améliorée la veille de la décision du tribunal, sans doute trop tard. Elle prévoyait la reprise de 262 salariés contre 254 dans la première offre.
Dernière offre, celle de la société espagnole Yorga qui prévoyait de reprendre 50 magasins et 234 salariés, en apportant environ un million d’euros.
On aura compris qu’il n’est plus question de l’enseigne Bata, qui disparaît du marché français. Il s’agissait pour les divers candidats à la reprise de mettre la main sur des emplacements. C’est un chapitre de l’histoire de la chaussure en France qui se clôt. - le 19/04/2016

> Claude-Éric Paquin, nouveau président de la FFC
À l’occasion de son assemblée générale qui s’est tenue le 12 avril à Paris, la Fédération Française de la Chaussure (FFC - fabricants) s’est donnée un nouveau président en la personne de Claude-Éric Paquin, ancien PDG de JB Martin. Il succède à Jean-Pierre Renaudin qui a exercé son mandat pendant sept ans. M. Renaudin a en fait démissionné à mi-mandat. Dans la mesure où le président est élu pour un mandat de deux ans renouvelable, une nouvelle élection aura lieu lors de la prochaine assemblée générale en 2017. M. Renaudin avait également exercé la présidence de la CEC (Confédération Européenne de la Chaussure) jusqu’à fin 2015.
Parmi les actions qu’il mènera à la tête de la fédération, Claude-Éric Paquin a déclaré vouloir poursuivre la politique d’aide aux jeunes entrepreneurs à travers le dispositif ADC Au-delà du cuir et agir pour rapprocher les diverses fédérations de l’interprofession. - le 19/04/2016

> PROCOS. François Feijoo, nouveau président.
Le conseil d’administration de Procos du 15 mars 2016 a élu à l’unanimité François Feijoo président de la Fédération. Il succède à Jean-Luc Bret, président du conseil de surveillance de La Croissanterie, qui poursuit son mandat en tant qu’administrateur.
François Feijoo exerce ses fonctions de PDG du pôle Eram, Texto et Staggy depuis 2013. Il a débuté sa carrière en 1984 en tant que chef de produit chaussures à la société Myrys puis pour l’enseigne San Marina en 1995 quand celle-ci était indépendante. Depuis 2002, il a occupé successivement les fonctions de PDG au sein des enseignes Minelli et André du groupe Vivarte. En 2013, après une année passée à la présidence de Fosco Zapatos y Accesorios en Espagne, François Feijoo est nommé à la direction du pôle Eram par Xavier Biotteau, fonction qu’il occupe actuellement.
Déjà très impliqué au sein de la Fédération, en tant qu’administrateur depuis 2014, il a la volonté de renforcer les synergies entre adhérents, développer le savoir-faire lié aux études et travailler de concert avec les organisations, fédérations, bailleurs... pour répondre aux enjeux du commerce d’aujourd’hui.
Le pôle des trois enseignes représente 400 magasins pour un chiffre d’affaires d’environ 300 millions d’euros en 2015. - le 19/04/2016

> l FONDATION J.M WESTON
Christian Blanckaert, ancien président d’Hermès, devient président, succédant à Jean-Louis Chaussende. La fondation J.M Weston a été créée en 2011 par le groupe EPI (J.M. Weston, Bonpoint, Alain Figaret). Elle a vocation à promouvoir et préserver des savoir-faire d'excellence français. M. Blanckaert connaît bien le groupe EPI pour avoir conseillé son dirigeant, Christopher Descours. La fondation est notamment partenaire des Compagnons du Devoir et du Tour de France. Ses prochaines actions seront tournées vers l'innovation. - le 19/04/2016

> La FFC met la chaussure Senior sur le devant de la scène
La Fédération Française de la Chaussure (FFC) dévoile sa communication sur le projet ADOCS (Amélioration de l’Offre Chaussures pour Seniors), qui a mobilisé durant trois ans divers acteurs du marché de la chaussure : partenaires scientifiques et industriels du secteur. L’Essentiel a rendu compte régulièrement de l’avancée du projet.
À la clé : une meilleure connaissance de l’évolution du pied avec l’âge et des outils techniques précis et pratiques pour permettre aux professionnels de mieux répondre aux attentes de leurs clientèles senior. - le 19/04/2016

> Innoshoe veut sensibiliser le grand public
La charte de qualité Innoshoe a été lancée en septembre 2013 par un groupe d’industriels français de la chaussure soucieux d’accompagner l’augmentation des règles liées à l’innocuité des produits vendus aux consommateurs. Il s’agit d’une démarche volontaire de gestion de l’innocuité.
Après une première phase de lancement qui s’adressait aux acheteurs de la distribution et aux détaillants, les membres d’Innoshoe entament en 2016 une campagne de sensibilisation, de communication et d’information auprès du grand public à travers un nouveau slogan et de nouvelles actions. Bien souvent, le consommateur final est dépourvu devant la complexité du système légal et industriel, voire ignore les risques en matière de santé. Aussi, des fabricants de la région choletaise, membres signataires de la Charte Innoshoe*, autour du Groupement Régional de la Chaussure des Pays de la Loire, apposeront-ils sur leurs produits le nouveau slogan qui vient expliquer de façon simple et immédiate l’avantage d’un produit estampillé Innoshoe.
* Les membres fondateurs : Boche, Cléon, Colonnier Coiffard, GBB, Groupe Humeau Beaupréau, Pedi Girl, Pindière France. - le 19/04/2016

> Un film pour « faire découvrir » le cuir à tous les publics
Faire découvrir le cuir français aux consommateurs du monde entier, tel est l’enjeu du film « Voyage dans l’univers du Cuir, Révélation du savoir-faire français », réalisé à l’initiative du Conseil National du Cuir. « Faire découvrir » car la plupart des consommateurs qui apprécient les produits en cuir savent peu de choses sur les différentes étapes de la transformation de la peau, les savoir-faire des entreprises, grandes et petites, ainsi que les métiers qui constituent la diversité de la filière française du cuir. Le CNC a donc souhaité montrer à un très large public, national et international, à la fois le travail de l’amont et celui de la fabrication de produits finis.
Le film d’un peu plus de 5 mn privilégie la puissance de l’image pour donner vie à la juste réalité de l’univers du cuir. 11 entreprises* très diverses, grandes, PME et artisans ont ouvert leurs portes. On y voit la peau brute, le « wet-blue », les opérations d’écharnage et de refente, le travail des foulons en bois de la tannerie, ainsi que l’excellence des coupeurs, piqueurs, monteurs... dans les ateliers de ganterie, maroquinerie et chaussure.
Doux, souple, rigide, lisse, grainé, verni, protecteur, naturel..., le cuir est passé du statut d’article immuable à celui de matière sensible et créative adaptée à la mode et au design. Pour le transformer, tanneurs, mégissiers, chausseurs, gantiers, maroquiniers et gainiers sont devenus des artistes, voire des maîtres d’art.
Source CNC
* Agnelle – Daguet – Gainerie 91 – Laure Bassal – Longchamp – Mégisserie Lauret – Rives - Robert Clergerie – SIS – SVA – Tanneries Pechdo . - le 19/04/2016

> Un bon exercice 2015 pour Geox
Le chiffre d'affaires de Geox a augmenté de 6,1 % en 2015, à 874,30 millions d’euros dont 784,98 millions pour la chaussure (+ 8,8 %) et 89,32 millions pour le textile (- 12,9 %).
Les ventes en Italie, principal marché du groupe, qui ont représenté 32 % du chiffre d'affaires (33 % en 2014), se sont élevées à 281,1 millions d'euros (+ 3,1 % par rapport à 2014).
Les ventes en Europe, qui ont représenté 43 % du chiffre d'affaires, ont augmenté de 4,6 %, à 375,6 millions d'euros, contre 359,3 millions en 2014.
Les ventes nord-américaines ont atteint 62,8 millions d'euros, soit une augmentation de 13,1 % (+ 2,8 % à taux de change constant). Les ventes dans les autres pays ont augmenté de 13,1% par rapport à 2014 (+ 5,8 % à taux de change constant).
En 2015, les ventes dans les magasins en propre (43 % du CA du groupe) ont progressé de 9,5 %, à 378,5 millions d'euros. L'amélioration est principalement tirée par de nouvelles ouvertures et par une croissance comparable du chiffre d'affaires enregistrée sur le canal des magasins en propre (+ 4,2 %). Les ventes dans les magasins partenaires (16 % du CA) se montent à 142 millions d'euros (- 4,4 %). Cette tendance baissière est due à la fermeture des magasins en non-conformité avec les normes de renta- bilité attendus. Elle a été partiellement compensée par l'évolution positive des ventes dans les magasins ouverts depuis au moins 12 mois (+ 3,9 %).
Les ventes des magasins multimarques (41 % du CA et 40% en 2014) ont atteint 353,8 millions d'euros (+ 7,2 %) grâce à une bonne performance au second semestre (+ 8 %).
Au 31 décembre 2015, le nombre total de magasins Geox était de 1 161, dont 476 en propre. En 2015, 121 nouvelles boutiques ont été ouvertes alors que 185 fermaient.
L’EBITDA (excédent brut d’exploitation) se monte à 61,8 millions d’euros (7,1 % des ventes) contre 42,6 millions d'euros (5,2 % des ventes) en 2014. - le 20/03/2016

> Les taxes anti-dumping de l’UE jugées abusives
La Cour européenne de justice a jugé qu’en établissant des taxes anti-dumping sur les chaussures en cuir provenant de Chine (taxe de 16,5 %) et du Vietnam (10 %) depuis octobre 2006, l’UE n’a pas respecté les règles d’évaluation du prix d’un produit normalement appliquées sur les productions extra-européennes. Attaquée par les groupes Clarks et Puma, l’UE se voit demander réparation à hauteur respectivement de 60 millions d’euros et de 5,1 millions pour les taxes imposées entre le 1er juillet 2007 et le 21 août 2010. Mais les deux groupes avaient été déboutés dans un premier temps par les autorités financières britanniques et allemandes. Après ce jugement de la cour européenne, c’est désormais à ces dernières autorités de trancher sur les dédommagements réclamés. - le 20/03/2016

> Une danseuse, égérie des souliers Opéra National de Paris
La marque de souliers féminins haut de gamme Opéra National de Paris exploitée en licence par la maison Merlet a choisi comme égérie Léonore Baulac, danseuse franco-norvégienne. Après avoir fait ses classes au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, elle a intégré l’École de danse de l’Opéra National de Paris en 2008 où elle a gravi méthodiquement les échelons : quadrille, coryphée, sujet puis « première danseuse » fin 2015, dernier degré avant la consécration, étoile. Pierre Lassenne, dirigeant de Merlet, explique son choix par le fait que Léonore Baulac danse régulièrement avec les pointes qu’il fabrique et qu’« elle apporte toute son exigence dans la recherche de la perfection. »
Léonore Baulac sera pour 2016 l’image de la marque Opéra National de Paris sur tous les supports de communication utilisés en France, comme à l’export : Japon, Amérique, Scandinavie... des marchés où elle s’implante progressivement. - le 20/03/2016

> Paris Tuileries 4-7 mars 2016 : Premiere Classe, salon d’opportunités
Pendant la Paris Fashion Week, les salons Premiere Classe, Paris sur Mode et Don’t Believe the Hype avaient lieu au Jardin des Tuileries et au Pavillon Cambon.
Rendez-vous très international, Premiere Classe et les salons de prêt- à-porter qui l’accompagnent ont accueilli de nombreux responsables et acheteurs, notamment japonais dont certains – des acheteurs homme – n’avaient pu se déplacer en janvier Porte de Versailles. A cet égard, Jean-François Nicolai, VIP Buyers Manager des salons, confiait que « nous venons d’assister à l’une des éditions les plus qualitatives des Tuileries. » Peut-être aussi une façon de signifier que ce n’est plus le volume de fréquentation qui compte pour juger de la qualité d’un salon.
Les acheteurs taïwanais sont de plus en plus sensibles à l’offre des marques des salons. On a pu en juger tant par la présence des grands comptes (TuanTuan, Artifacts, Merci select shop, Level 6ix, Passhion...), mais aussi des boutiques pointues comme Ohh ! Fashion boutique.
Les acheteurs américains ont été plus nombreux que lors de la pré- cédente édition. Les plus belles boutiques et concept stores ont fait le voyage de Paris à l’image du concept H.Lorenzo basé à Los Angeles représenté par son fondateur. Les nouveaux business models sont aussi au rendez-vous, avec la présence de Farfetch ou encore The Apartment by the Line.
Côté Europe, les acheteurs espagnols ou allemands ont aussi marqué cette édition de leur présence.
La soirée d’ouverture des salons à l’Opéra Garnier a rassemblé plus de 1 000 professionnels de la mode, tous venus découvrir en avant-première les collaborations imaginées par les exposants des salons pour le Pop Up Store à la Galerie de l’Opéra. Un événement fortement apprécié par les marques du salon.
Prochaines éditions Tuileries – Cambon : 30 septembre-3 octobre 2016 (Printemps-Été 2017) – 3-6 mars 2017 (Automne-Hiver 2017/18). - le 20/03/2016

> 10-12 février à Düsseldorf : GDS : La nouvelle segmentation s’affirme
L’édition Automne-Hiver 2016/17 de la GDS qui s’est déroulée à Düsseldorf du 10 au 12 février proposait un plateau de 800 marques, sans compter la centaine d’exposants du salon tag it ! « The Private Label Show » se tenant traditionnellement dans le même parc des expositions et aux mêmes dates. Le salon a accueilli un total de 15 200 visiteurs. On a pu constater que moins d’habilleurs qu’en été étaient présents.
Les dates étaient probablement moins en phase avec le cycle de commandes de la mode. Werner Matthias Dornscheidt, président & CEO de Messe Düsseldorf, l’organisateur, aurait souhaité une participation plus importante de la vente au particulier : « Le secteur de la chaussure est actuellement en crise. Nous regrettons cependant que le nombre de visiteurs dans les allées du salon de Düsseldorf n’ait pas été plus élevé, d’autant plus que ceux qui sont venus ont trouvé le concept meilleur que lors des deux saisons précédentes. » Kirstin Deutelmoser, directrice des deux salons, estime également que le grand enjeu sera d’attirer plus de visiteurs : « La grande majorité d’entre eux a été satisfaite. Nous devons nous efforcer d’exploiter de nouveaux potentiels pour le salon. »
La GDS s’organise désormais en trois « Mondes » : Highstreet, Studio et Pop Up, une segmentation largement approuvée par les visiteurs, semble-t-il. Selon un sondage réalisé sur place durant le salon, la moitié des visiteurs interrogés disent avoir trouvé un nouveau fournisseur lors de cette édition. 80 % des mêmes visiteurs reconnaissent avoir changé au moins une partie de leurs fournisseurs au cours des trois dernières années. Près de la moitié des détaillants envisagent d’accroître le nombre de leurs fournisseurs attitrés. Les dates ont également été appréciées : les deux tiers des visiteurs sondés estiment que le salon a lieu au bon moment et trois sur quatre y sont venus principalement pour y glaner des informations, mais deux tiers ont malgré tout commandé sur le salon. - le 20/03/2016

> Du mieux pour TheMicam
TheMicam subissait depuis plusieurs saisons une érosion de sa fréquentation en raison des difficultés de l’économie italienne et singulièrement de son industrie de la chaussure. Peut-être a-t-on assisté lors de la 81e édition qui s’est tenue mi-février à un retournement de tendance. La fréquentation est en hausse, avec 32 703 visiteurs (+ 1,8 % par rapport à février 2015, + 6 % par rapport à l'édition de septembre), dont la moitié provenait de l’étranger. 1 456 exposants, dont 821 entreprises italiennes et 635 entreprises étrangères, occupaient 64 144 m2 nets.
TheMicam a attiré 16 343 visiteurs internationaux de plus de 130 pays. Espagne, Allemagne et France mènent la danse (+ 12,5 %). De façon plus surprenante eu égard à la conjoncture dans le pays, le nombre d'acheteurs russes a également augmenté de manière très significative (+ 13 %).
L’industrie italienne emploie encore 77 000 personnes, mais en dépit de ces signes encourageants de reprise les entreprises restent très prudentes et ont besoin d’aides. Ainsi, Assocalzaturifici, qui représente les intérêts des fabricants italiens de chaussures, demande au gouvernement des exemptions fiscales pour les investissements dans la production d'échantillons. De même, l’associa- tion veut « continuer à se battre pour faire en sorte que l'Europe ne donne pas à la Chine le statut d'économie de marché, à moins que le géant asiatique commence à produire des chaussures en conformité avec les normes de qualité, d’environnement et de sécurité appliquées en Italie. »
La 82e édition de TheMicam se déroulera du 3 au 6 septembre à Fiera Milano (Rho). - le 20/03/2016

> Les Passages Pasteur à Besançon
Ce nouvel espace de vie au cœur du centre historique, initié en 1998 par la Ville de Besançon, comprend un centre commercial (une vingtaine de magasins), des espaces publics renouvelés, des logements et un parking public de 250 places.
Acteur majeur de l’immobilier de centres commerciaux en Europe, Klépierre a confié à l’agence de design Carré Noir un projet à forte valeur patrimoniale : offrir le seul centre commercial au cœur de Besançon, « ville d’art et d’histoire ». Construit sur le site d’une ancienne usine textile et baptisé Les Passages Pasteur, le site allie 15 000 m2 de commerces et une centaine de logements. Il sublime la mémoire du lieu originel dans un esprit loft. L’ensemble commercial est conçu sur 4 niveaux. - le 12/02/2016

> Accessoire Diffusion chez Carel
Vivarte continue de se défaire de ses actifs non stratégiques et autres foyers de pertes. Il met en vente son usine lorraine et son enseigne de périphérie Défi Mode et vient de céder sa « petite » marque femme haut de gamme Accessoire Diffusion. L’acheteur est Carel, entreprise très parisienne qui exploite sa marque dans ses cinq boutiques dans la capitale et à Neuilly/Seine (92) ainsi que dans les Grands Magasins (Galeries Lafayette, Printemps, Bon Marché) à Paris et en région. De son côté, Accessoire Diffusion compte 2 boutiques. Elle réalise un chiffre d'affaires de 4,6 millions d'euros, Carel en réalisant un peu moins du double (8 millions).
Le « groupe » comprend désormais 3 marques avec ses chaussures masculines Carvil, rendues célèbres par la chanson « Les playboys » de Jacques Dutronc. - le 12/02/2016

> Une mission en faveur du centre-ville
Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, et Martine Pinville, secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, ont lancé le 5 février une mission pour revitaliser les commerces en centre-ville. Les petites et moyennes villes souffrent actuellement d’une baisse de dynamisme de leur centre-ville, liée notamment à la diminution des commerces. Afin d’engager des actions efficaces pour revitaliser ces centres-villes, cette mission :
- identifiera l’ensemble des causes qui expliquent ces difficultés ;
- expertisera l’efficacité des outils disponibles pour lutter contre ce mouvement ;
- formulera de nouvelles propositions pour inverser cette tendance ;
Une analyse comparative avec des pays étrangers sera réalisée pour partager les bonnes pratiques. Ce travail s’appuiera également sur l’étude de plusieurs cas concrets, notamment issus des 54 communes lauréates de l’appel à manifestation d’intérêts « centres-bourgs » lancé en 2014 par le Ministère du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité visant à redynamiser ces communes par des crédits d’ingénierie spécifiques.
Les résultats de cette mission, confiée à l’Inspection Générale des Finances et au Conseil général de l’environnement et du développement durable, seront rendus au plus tard en juin 2016.- le 12/02/2016

> Vivarte vend à tour de bras !
Le groupe Vivarte qui a mis en œuvre l’an dernier des plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) dans quatre de ses enseignes (La Halle, Kookaï, André et Défi Mode) avec environ 1 700 suppressions de postes à la clé est désormais engagé dans un programme de cession d’actifs. Il a annoncé tour à tour son intention de se délester de la CVC (Compagnie Vosgienne de la Chaussure) et de son enseigne Défi Mode (85 magasins, 340 salariés) ainsi que la vente de sa marque Accessoire Diffusion (40 salariés) au chausseur parisien Carel, profoquant l’ire des syndicats qui l’accusent de « tout liquider ». Certains ne cachent pas leur crainte d’un démantèlement du groupe.
La Compagnie Vosgienne de la Chaussure, née en 1896, est l’une des plus anciennes fabriques de chaussures en activité en France. Elle emploie près de 150 salariés à Champigneulles (Meurthe-et-Moselle), dans la banlieue de Nancy, et travaille quasi exclusivement pour le groupe. Elle pâtit d’une baisse des commandes du groupe. Son dernier exercice s’est soldé par 2,5 millions d'euros de perte. L’usine est bien équipée et son personnel très qualifié, mais cela sera-t-il suffisant pour trouver un acheteur ?… Comme on pourra le lire dans nos pages consacrées à la fabrication française (pages 76 et suivantes), la volonté des entrepreneurs est de maintenir en l’état la production grâce à l’export, pas de l’augmenter. Quoiqu’il en soit, Vivarte a déclaré que le repreneur potentiel sera choisi « en fonction de son projet industriel et d'un niveau d'engagement social satisfaisant. » A suivre.- le 12/02/2016

> Des ZTI en région
Les fameuses ZTI (zones touristiques internationales) prévue par la loi Macron d’août 2015, déjà identifiées à Paris le sont désormais aussi dans 6 villes. Le gouvernement a publié le… dimanche 7 février plusieurs décrets officialisant leur création à Cannes, Deauville, Nice, Saint-Laurent-du-Var (avec le centre commercial Cap 3000 ) et Cagnes-sur-Mer (centre commercial Polygone Riviera), villes où les magasins pourront ouvrir tous les dimanches et le soir jusque minuit. C’est également le cas du centre commercial Val d'Europe situé à Serris (Seine-et-Marne), près du parc d'attraction Disneyland. - le 12/02/2016

> Réunion du comité stratégique de la filière Mode et Luxe
Emmanuel Macron, ministre de l'économie, de l'Industrie et du Numérique, et Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, ont présidé le 15 décembre 2015, pour la première fois depuis avril 2013, le comité stratégique de filière (CSF) Mode et Luxe du Conseil National de l'Industrie. à cette occasion, Olivier Mellerio, ancien PDG de la joaillerie Mellerio dits Meller, a été nommé vice-président du CSF et Lyne Cohen-Solal a remis et présenté son rapport « La mode : industrie de créativité et moteur de croissance ». Emmanuel Macron a rappelé l’importance des filières de la Mode et du Luxe pour l’économie et l’attractivité de la France : 2e secteur exporta- teur, 150 milliards de chiffre d’affaires, et une composante indissociable de l’image de la France. Il a également fait le bilan des actions entreprises depuis la création du CSF en 2011. - 16/01/2016

> Le procès J.M Weston/Dr. Martens en Cassation
Dr. Martens ne lâche rien ! Si J.M Weston a remporté son procès en appel contre la marque anglaise, poursuivie depuis cinq ans pour contrefaçon de marque, Dr. Martens se pourvoit en cassation. L’affaire remonte aux 18 et 23 mars 2010, dates d’infraction constatées par J.M Weston qui entendait établir la vente de contrefaçon de ses produits sur le site Web de Dr Martens.
Cette dernière avait remporté la première manche, J.M Weston ayant été débouté de son action le 11 juillet 2014, avant que la chambre d’appel ne vienne casser le jugement. Airwair International et Dr Martens ont été condamnés à payer 45 000 euros en réparation des actes de contrefaçon et des actes de concurrence déloyale. - 16/01/2016

> Remise au Parlement du rapport sur les différences de prix entre certains produits et services destinés aux femmes ou aux hommes
Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, et Martine Pinville, secrétaire d’Etat chargée notamment de la Consommation, ont adressé le 18 décembre à la délégation aux droits des femmes et à l’égalité entre les hommes et les femmes de l’Assemblée Nationale et du Sénat le rapport du gouvernement sur les différences de prix entre les produits et services destinés aux femmes ou aux hommes.
Lors du vote au Parlement du projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, le gouvernement a souhaité engager une étude sur l’existence d’un surcoût (appelé parfois « woman tax ») appliqué sur des produits proches ou identiques mais avec un marketing qui s’adresse clairement à une clientèle d’un sexe ou d’un autre. Cette étude a été menée sur deux volets, l’un examinant les différences de prix sur les produits, l’autre examinant les différences de prix sur les services. L’étude n’établit pas de phénomène global et avéré de discrimination ayant un impact significatif sur le pouvoir d’achat. En effet, on constate que les disparités entre sexes peuvent être alternativement défavorables aux hommes ou aux femmes selon les produits.
Toutefois, la segmentation des marchés en produits plus spécifiquement adressés aux femmes ou aux hommes peut soulever des questions sur l’impact de certaines pratiques de marketing différencié. C’est pourquoi le gouvernement a décidé d’engager une concertation avec les acteurs sur ce phénomène. - 16/01/2016

> Nécrologie : Christian GAQUIERE
Un communiqué de Pindière France : « C’est avec tristesse que nous avons appris le décès, le 24 décembre dernier, de Christian Gaquière. Fidèle collaborateur de Pindière France depuis 25 ans, Christian avait pris sa retraite en février 2015. En grand professionnel, il avait parfaitement assuré sa succession dans le Sud-Ouest de la France. Bon vivant et passionné, Christian nous laissera un souvenir impérissable.
Toute l’équipe Pindière France adresse ses plus sincères condoléances à sa famille. » - 16/01/2016

> Nécrologie : Jean-Jacques LIEGE
Ancien fabricant (marque Princess qu’il céda au groupe Pindière), Jean-Jacques Liège est décédé à l’âge de 72 ans. Ses obsèques ont eu lieu à Ayron dans la Vienne le 5 décembre. - 16/01/2016

> Paris Porte de Versailles 22-25 janvier 2016 : Premiere Classe s’étoffe
La prochaine édition des salons Who’s Next et Premiere Classe se déroulera du vendredi 22 au lundi 25 janvier 2016, à Paris Porte de Versailles. Le parc des expositions fait l’objet de travaux de grande ampleur pendant lesquels les salons restent actifs. La première phase des travaux concerne la rénovation des pavillons 1 et 7, de la place d’accueil et de l’allée centrale avec la création de travelators entre les halls 3 et 4. De ce fait, les salons Who’s Next et Premiere Classe évoluent et se transforment. Les espaces sont retravaillés pour offrir une expérience toujours plus fluide et une lecture de l’offre simplifiée.
L’accessoire s’organise autour de 4 catégories de produits : chaussure, sac, bijou et accessoire divers auxquelles s’ajoute FROM BY PREMIERE CLASSE dans le Hall 3, l’espace des Artisans du Monde. Les espaces chaussure et maroquinerie rassembleront quelque 200 marques chacun. On retrouvera notamment les marques de chaussures ATELIER MERCADAL, AVRIL GAU, BOEMOS – MOS, CALVIN KLEIN, CHIE MIHARA, INUOVO, MELLOW YELLOW, MOMA, PARABOOT, SCIUSCERT, TOSCA BLU SHOES, UNITED NUDE, VEJA... et de maroquinerie ABRO, ALCHIMIA, ESTELLON, GIANNI CHIARINI, INA KOELLN, IO PELLE, MILA LOUISE, MYWALIT, TOSCA BLU, ...
- 16/01/2016

> MOMAD Shoes première !
L’édition inaugurale de MOMAD Shoes aura lieu du 4 au 6 mars à Madrid. Un mois et demi après son lancement, les surfaces d’exposition réservées étaient égales à celles que la chaussure occupait dans le cadre de MOMAD metropolis en septembre dernier. De nombreuses marques de renom ont déjà confirmé leur volonté de participer à ce nouveau projet : Lodi, Alpe, Victoria, Kanna, KMB, Yumas, El Naturalista, Paredes, Wrangler Footwear, Tolino, Cosdam, Laro, Pièces Chaussures, Lola Bleu, Patricia Miller...
Cette édition de mars 2016 rassemblera plus de 400 exposants et marques de chaussures et de sacs à main, et devrait attirer des acheteurs de plus de 70 pays. - 16/01/2016

> Le projet l’Escale d’Hautmont dans le Nord
Maubeuge et sa région pourraient accueillir en 2018 un « village de marques » de 19 690 m2, composé d’un retail park de 9 350 m2 et d’un pôle hôtels et restaurants de 4 200 m2. Le projet s’inscrit dans une zone commerciale existante à forte attractivité régionale. Le village comprendra 120 boutiques, dont six à huit restaurants, et devrait rayonner sur une zone de chalandise de 9,6 millions d'habitants. Si le projet obtient les autorisations requises, les travaux pourraient débuter en 2017 pour une ouverture au printemps 2018. Le « village » nécessitera un investissement de 40 millions d'euros. Le promoteur, JMP Expansion, mise sur 2 à 2,5 millions de visiteurs chaque année. L’Escale d’Hautmont pourra être notamment raccordé au centre-ville de Maubeuge par une navette fluviale. L'offre devrait être à 80 % textile, avec des loyers inférieurs à 300 euros/m2 et des charges sous les 100 euros.
Un espace sera réservé aux commerces régionaux souhaitant écouler leurs stocks. Enfin, peut-être pour amadouer les commerçants alentour, la carte de fidélité du centre permettra de cumuler des points à dépenser chez les commerçants de Maubeuge. - 16/01/2016