Les infos du monde de la chaussure




>
Début des soldes d'hiver, Le ministre recommande le 10 janvier
Après consultation du Conseil du Commerce de France, Renaud Dutreil, ministre du Commerce, a adressé aux préfets des départements une circulaire recommandant la date de démarrage du mercredi 10 janvier 2007, à 8 heures du matin, pour le démarrage des soldes d'hiver 2007. Il revient aux préfets de fixer la date de démarrage et la durée des soldes, après les consultations locales prévues par l'article 11 du décret n° 96-1097 du 16 décembre 1996. Renaud Dutreil a demandé aux préfets, lors de leurs consultations, de se rapprocher de leurs homologues au niveau interdépartemental, voire interrégional, afin de parvenir au meilleur degré possible d'harmonisation, et de suivre autant que possible la date préconisée à l'issue de la concertation nationale, en fonction du contexte local et notamment de la situation de certains départements frontaliers pour lesquels une harmonisation avec les dates de démarrage des soldes dans les pays voisins doit aussi être recherchée.
En ce qui concerne la date d'achèvement, le ministre a laissé aux préfets le soin de la définir dans le respect des dispositions prévues par la législation qui limite la durée de chaque période de soldes à six semaines maximum. - le 22 novembre 2006


>
UFG Private Equity investit 1,5 million d'euros, Petits Petons se renforce
UFG Private Equity a investi 1,5 million d'euros dans la chaîne de magasins de chaussures pour enfants (de 0 à 12 ans) Petits Petons. Créée en 1992, cette enseigne s'est distinguée notamment par un concept de prix original : trois prix uniques toute l'année en fonction de la pointure : 42 euros, 48 euros et 50 euros et non plus en fonction des modèles. La chaîne compte à ce jour une cinquantaine de magasins dont la moitié en propre et l'autre en franchise et affiliation.
L'investissement d'UFG Private Equity va permettre à Petits Petons d'accélérer son développement et de doubler son réseau pour atteindre la taille de 100 magasins, à la fois par ouverture de franchises, d'affiliés et de succursales, et également par rachat de réseaux de magasins indépendants. - le 22 novembre 2006


>
Les Champs-Elysées, 3e rue la plus chère du monde
o L'étude annuelle du cabinet Cushman & Wakefield sur la valeur locative des principales artères commerçantes dans le mon montre une grande stabilité en 2006 puisque sur 233 artères étudiées 97 % les prix n'ont pas varié par rapport à 2005. L'avenue des Champs-Elysées se classe au 3e rang, comme l'année précédente, avec une valeur locative de 6 775 euros/m2/an. Elle est devancée par la Ve Avenue à New York (11 364 euros /m2/an) et par Causeway Bay à Hong Kong (9 544 euros /m2/an).
Suivent New Bond Street à Londres (5 667 euros /m2/an) et Ginza à Tokyo (5 486 euros /m2/an).
On notera dans le classement la forte progression de Khan Market à New Delhi qui passe de la 41e place à la 24e (1 518 euros /m2/an). - le 22 novembre 2006


>
La chronique de la Fédération des détaillants
o Economie numérique
Vendredi 3 novembre, Renaud Dutreil, ministre du Commerce, a lancé officiellement le programme : Entrepreneurs, faites le choix de l'économie numérique.
Fort du constat que 700 000 petites entreprises françaises ne travaillent pas avec les outils Internet, bien que 85 % d'entre elles soient informatisées et 70 % soient connectées à Internet (pour des recherches d'information et parfois pour une messagerie), une mission a été créée il y a plusieurs mois pour trouver des solutions qui aident vraiment les petits patrons à faire connaissance des usages informatiques dans le cadre de leur profession. Le but est d'accompagner au moins 200 000 entrepreneurs dans l'économie numérique. Les 15 % de PME qui utilisent couramment Internet exportent et s'adaptent mieux que les autres aux défis mondiaux. La Fédération s'est associée très tôt à ce projet. Le programme s'articule autour de trois volets :

1/ une série télévisée (les Entreprenautes) pour faire découvrir les enjeux du numérique (le 1er épisode a été diffusé le 6/11 sur TF1 et jusqu'au 1er décembre, puis une deuxième série sur M6 du 2 au 20 décembre), des annonces radio et des encarts dans la presse nationale.

2/ une offre de découverte en 18 modules gratuits d'initiation à l'intention des chefs d'entreprise, leur conjoint ou un salarié dont le suivi de 3 minimum (sur les 18) permet d'obtenir "le passeport pour l'économie numérique". Ces modules (de 2 à 3 heures chacun) sont fournis dans 400 (puis 600) points d'accueil répartis dans toute la France et réalisé par des formateurs formés à cette mission (comme par exemple les CCI et Chambres des métiers).
L'inscription pourra se faire sur le site ou par téléphone (au 0810 00 33 99) à partir du 4 décembre (pré-inscription possible à partir du 6 novembre)

3/ Mise à disposition du chef d'entreprise qui a décroché son passeport, d'un "Guide d‚Achat" sur les outils informatiques, les logiciels professionnels et une offre réservée à des conditions avantageuses et un soutien bancaire (grâce à une convention signée avec Oséo Sopharis, la BNP, la Société Générale et le Crédit Agricole permettant l'obtention de crédit-bail sans caution du chef d'entreprise) pour lui permettre de faire le tri dans une offre pléthorique.
Pour cela, un club de partenaires (aujourd'hui plus de 50) a été créé, qui a proposé des produits répondant à un cahier des charges déterminé par des professionnels. Le guide recense également les pièges à éviter et fourni des conseils. Enfin, il comprendra un annuaire des prestataires qui s'engagent pour ce dossier, revendeurs de matériel, prestataires de services ou éditeurs de logiciels. Pour les 2 millions et demi de PME, il faut qu'Internet soit un outil de développement car c'est le secteur qui créé le plus d'emplois, qui invente de nouveaux produits, qui innove, qui passe les frontières le plus facilement. Le site internet qui reprend toutes ces informations est consultable à l'adresse :
www.econumerique.pme.gouv.fr, sous-titre "passeport". - le 22 novembre 2006


>
Les revenus d'activité des indépendants
Parmi les actifs ayant un emploi, les non-salariés sont numériquement très minoritaires (10 %) par rapport aux salariés (90 %). Ils peuvent être scindés en deux grandes catégories : chefs d'entreprise et aides familiaux. Ces derniers, au nombre d'environ 270 000, n'ont le plus souvent pas de revenus propres et sont mal connus, notamment dans les sources administratives ; ils ne sont donc pas pris en compte dans l'étude de l'Insee. Y sont par contre inclus tous les chefs d'entreprise, même lorsqu'ils sont salariés de leur propre entreprise. Quel que soit leur statut, ils sont dénommés ici non-salariés ou indépendants. On compte en France aux alentours de 2,3 millions de travailleurs indépendants, professions libérales, exploitants agricoles, patrons de l'industrie, du commerce et des services, ou dirigeants de société. Cette population est très hétérogène, en termes de niveau de qualification, de taille d'entreprise qu'ils dirigent ou encore de revenus.
Une approche sectorielle a permis d'isoler quatre groupes moins hétérogènes d'indépendants, de 600 000 individus chacun : les exploitants agricoles, les patrons de l'industrie, de la construction et des transports, ceux du commerce et des services de proximité, et enfin les professions libérales de santé. Ces groupes rassemblent en leur sein des individus ayant des statuts divers : entrepreneurs individuels, gérants majoritaires ou minoritaires de SARL, PDG de Sociétés Anonymes (moins nombreux). Une population âgée, plutôt masculine et soumise à des horaires élevés. C'est une population nettement plus âgée que celle des salariés (45 ans contre 39 en moyenne pour ces derniers). En effet, ces indépendants ont le plus souvent débuté dans la vie active comme salariés, exception faite des médecins et des agriculteurs. C'est donc en moyenne après une dizaine d'années d'activité comme salariés, qu'ils deviennent vers 32 ans chefs d'entreprise, mis à part les agriculteurs et plus généralement ceux qui reprennent l'entreprise familiale, pour qui l'acquisition du statut d'indépendant se fait plus jeune.
Enfin, les indépendants déclarent des horaires de travail élevés, plus de 55 heures en moyenne par semaine pour ceux qui travaillent à temps complet, contre 39 heures pour leurs homologues salariés du privé. Par ailleurs, 7% des indépendants se déclarent à temps partiel, contre 16 % des salariés du privé.
Source : Insee - Collection Références : "Les revenus d'activité des indépendants" - le 22 novembre 2006


>
Frapima peut continuer
La société Frapima de La Romagne (Maine-et- Loire) avait été placée en redressement judiciaire en avril dernier pour une période de six mois. Le tribunal de commerce d'Angers vient de lui accorder six mois supplémentaires pour concrétiser ses bonnes dispositions actuelles.
Beaucoup de choses ont changé chez Frapima (marques Feeling, Sarabelle et Anny), en particulier le style confié à un nouveau designer pour la collection Printemps-Eté 2007. Ce qui ne change pas, c'est la volonté de Guy Chauviré, le patron de l'entreprise, de ne rien délocaliser. La totalité de la fabrication, y compris la piqûre, est réalisée en France. - le 22 novembre 2006


>
Franchise
Le magasin Geneviève Lethu de Royan élu "meilleur franchisé de France"
o Depuis 1987, L'IREF, Fédération desRéseaux Européens de Partenariat et deFranchise, organise le concours "Meilleursfranchisés et Partenaires de France" et récompense la valeur des acteurs économiques adhérents à un réseau.Cette année, c'est Valérie Guéguen, franchisée Geneviève Lethu à Royan qui a été récompensée.
Le Trophée IREF de la Franchise etdu Partenariat lui a été remis le lundi 9octobre par Renaud Dutreil, ministre duCommerce et de l'Artisanat. - le 22 novembre 2006


>
Mouvements : RIP CURL. Kelly Gibson, une des figures majeures de l'industrie du surf américain, a été nommé président de Rip Curl USA. Il succède à David Lawn, lequel était également président du groupe Rip Curl.
C'est le français François Payot qui remplace David Lawn en tant que président de Rip Curl Group (RCG). François Payot avait fondé FROGS SA, la future branche européenne de Rip Curl, en 1982. Au cours des deux dernières décennies, il a amené la marque au rang des marques de surf leaders en Europe et a eu des responsabilités majeures au sein de l'ASP (Association of Surfing Professionals) dont il est Président Europe ou plus récemment de l'Eurosima (Euro Surf Industry Manufacturers Association) dont il est également président. - le 22 novembre 2006


>
Suppression de Bread & Butter Berlin
o Les organisateurs de Bread & Butter ont choisi de se concentrer sur leur salon Bread & Butter Barcelone, ce qui implique la fin de Bread & Butter Berlin. Le salon qui devait se dérouler en janvier prochain dans la capitale allemande éprouvait deplus en de difficultés à faire le plein et pâtissaitde la comparaison avec Bread & Butter Barcelone.Les 500 exposants de l'édition berlinoise avaientaccueilli 20 000 visiteurs lors de sa dernièreédition, alors que les 900 exposants de celle deBarcelone en avaient attiré 53 000 - le 22 novembre 2006


>
Magasins d'usine : Autorisation d'un centre de marques aux Herbiers (Vendée)
La création d'un centre de marques vient d'être autorisée aux Herbiers par la CDEC de Vendée. Ce projet comprend 15 magasins de l'équipement de la personne et 4 de l'équipement de la maison sur 3 500 m2. Rappelons qu'un centre Marques Avenue existe déjà dans la région, à Cholet. Le projet de centre de marques des Herbiers pourrait ouvrir à l'été 2008, sous réserve de recours toujours possibles. - le 29 octobre 2006


>
Deux études de l'Insee : Les projections de population 2005-2050 de l'Insee…
Selon les toute dernières projections de l'Insee, le 1er janvier 2050, en supposant que les tendances démographiques récentes se maintiennent, la France métropolitaine compterait 70 millions d'habitants, soit 9,3 millions de plus qu'en 2005. La population augmenterait sur toute la période, mais à un rythme de moins en moins rapide. En 2050, un habitant sur trois serait âgé de 60 ans ou plus, contre un sur cinq en 2005. La part des jeunes diminuerait, ainsi que celle des personnes d'âge actif. En 2050, 69 habitants seraient âgés de 60 ans ou plus pour 100 habitants de 20 à 59 ans, soit deux fois plus qu'en 2005.
Ces résultats sont sensibles aux hypothèses retenues, mais aucun scénario ne remet en cause le vieillissement, qui est inéluctable.
Les précédentes projections, établies en 2001, s'appuyaient sur les résultats du recensement de 1999. Les hypothèses de fécondité, de mortalité et de solde migratoire retenues alors ont été remises en cause avec les évolutions démographiques récentes. Depuis le début des années 2000 en effet, la fécondité et le solde migratoire ont augmenté. Ils se sont maintenus durablement à des niveaux plus élevés que ceux introduits dans la projection précédente. Enfin, les différences de mortalité entre hommes et femmes se sont atténuées plus fortement que ce qui avait été projeté.
De nouvelles hypothèses, qui ont fait l'objet d'une large concertation, ont donc été retenues sur la fécondité, la mortalité et les échanges migratoires avec l'extérieur, ces trois facteurs conditionnant l'évolution future de la population. - le 29 octobre 2006


>
… et la consommation des ménages en 2005
En 2005, la dépense de consommation des ménages augmente de 2,1 % en volume. La hausse des prix est stable depuis trois ans en moyenne annuelle (+ 2 % en 2005). Malgré une progression modérée du pouvoir d'achat (+ 1,1 %), la dépense des ménages reste solide et constitue le socle de la croissance du PIB en 2005 (+ 1,2 %). La dépense d'énergie est peu affectée par la hausse sensible des prix. Les achats d'automobiles progressent mais profitent surtout aux marques étrangères. Les biens et services des technologies de l'information et de la communication séduisent toujours les consommateurs. C'est l'effet d'un renouvellement rapide de l'offre, dont l'attractivité est renforcée par les baisses de prix.
Les ménages consacrent une part de plus en plus importante de leur budget au logement et aux transports : ces deux postes cumulés atteignent 39,6 % de leurs dépenses en 2005. - le 29 octobre 2006


>
Croissance modérée pour l'alimentaire et l'habillement
Les dépenses d'habillement et de chaussures ont été quasiment stables en 2005 (+ 0,1 % en volume après + 1,3 % en 2004). Le démantèlement des quotas au début de l'année 2005 a certes entraîné une augmentation massive des importations en provenance de Chine pour les produits concernés, mais celle-ci s'est faite aux dépens de la production nationale et d'autres pays exportateurs (Espagne, Italie, pays du Maghreb). Ainsi, l'impact sur la consommation des ménages a été peu sensible. - le 29 octobre 2006


>
Antidumping : L'Union européenne taxe les chaussures chinoises et vietnamiennes à dessus cuir
L'Union européenne a adopté mercredi 4 octobre, par une majorité de treize Etats membres contre douze, des mesures antidumping pour une durée de deux ans sur les chaussures à dessus de cuir importées de Chine et du Vietnam. Ce vote très serré a permis l'entrée en vigueur le 7 octobre de pénalités douanières de respectivement 16,5 % et 10 % sur les chaussures chinoises et vietnamiennes. Des mesures temporaires avaient été mises en place en avril, quand la Commission avait conclu au dumping des fabricants chinois et vietnamiens. Ces mesures expiraient… le jeudi 5 octobre à minuit.
La Commission européenne avait proposé l'adoption de mesures définitives pour cinq ans, mais finalement le compromis proposé
par la France a permis de sortir d'une impasse opposant depuis des semaines les pays dits "libéraux" du Nord de l'Europe à ceux qualifiés de "protectionnistes (Italie, France, etc.). Neuf pays ont voté pour des mesures limitées à deux ans, quatre se sont abstenus.
Cette décision de l'UE ne fait pas l'affaire des grands distributeurs européens qui s'insurgent contre le protectionnisme des pays du Sud de l'Europe, dont les industries de la chaussure sont, à leurs yeux, coupables de ne pas s'être adaptées à la nouvelle donne mondiale. Cela dit, souligne Bruxelles, ces mesures antidumping ne s'appliquent qu'aux chaussures à dessus cuir, à l'exception des modèles pour le sport, soit moins d'1 paire sur 10 vendues dans l'Union européenne.
En 2005, la Chine a exporté 1,2 milliard de paires vers l'UE, 145 millions étant visées par les mesures antidumping provisoires, et le Vietnam 265 millions, dont 80 millions visées par le dispositif antidumping. La Chine apprécie peu la décision de l'UE et la menace de représailles, mettant en cause la légalité des décisions au regard des règles antidumping de l'UE et de l'OMC. Elle craint l'impact de ces taxes sur les profits jugés faibles des exportateurs chinois, d'autant que l'appréciation du yuan pénalise déjà la compétitivité des produits chinois. - le 29 octobre 2006


>
Mouvements
o CHARLES JOURDAN. Yannis Bilquez est le nouveau PDG de l'entreprise romanaise. Il est le 4e en un an ! Mais on peut penser que, cette fois, la situation à la tête de l'entreprise devrait se figer. En effet, le nouveau patron n'est autre que le principal actionnaire d'Aventis, la société suisse qui a racheté Charles Jourdan en 2005. Après avoir déjà injecté 5 millions d'¤ dans la société, il se serait engagé pour 2,5 millions supplémentaires avant la fin de l'année et pour 6 millions en 2007. Yannis Bilquez devrait prochainement annoncer la nomination d'un nouveau directeur général en remplacement de Christophe Béranger et d'un directeur du marketing. L'entreprise a récemment lancé une ligne de milieu de gamme, By CJ.
o COMMERCE ASSOCIÉ. Guy Leclerc, adhérent d'Intersport, été élu président de la Fédération des Enseignes du Commerce Associé, à laquelle adhère Garant. Il succède à Jean Leroyer (adhérent E. Leclerc).- le 29 octobre 2006


>
1er semestre de l'exercice : Tod's en pleine forme
Le groupe italien se porte très bien comme l'attestent ses performances au 1er semestre de son exercice en cours. Son chiffre d'affaires a augmenté de 15,4 %, à 273,3 millions d'¤, son résultat opérationnel a atteint 50,8 millions (+ 43,1 %) et son bénéfice net 29,3 millions (+ 44,5 %). Cette progression concerne tous les produits du groupe et tous les marchés.
Au sein du groupe, le chiffre d'affaires de la marque Tod's a atteint 164,2 millions d'¤ (+ 15,1 %), celui d'Hogan 75,4 millions et celui de la marque de vêtements Fay 29,5 millions. Enfin, la marque Roger Vivier exploitée en licence a réalisé un chiffre d'affaires de 2,7 millions d'. - le 29 octobre 2006


>
Affaire Stephane Kélian : le PDG de Smalto mis en examen
A la suite de la liquidation suspecte de Stephane Kélian en 2005, Alain Duménil, le président du groupe Smalto dont le chausseur de luxe était une filiale, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. - le 29 octobre 2006


>
Naissance de l'UFDM
Deux détaillants viennent de créer l'UFDM (Union Française des Détaillants de Mode), une association de défense des intérêts des commerçants dont l'objet est d'exiger une réglementation de la distribution adaptée à l'évolution des nouveaux modes de consommation." Leur programme d'action peut se résumer en cinq points :
- réglementer et limiter les promotions ;
- réglementer et contrôler les ventes privées, les ventes de presse et les ventes en magasins d'usine ;
- redonner aux soldes leur impact d'origine ;
- libéraliser les jours d'ouverture (en clair, autoriser l'ouverture le dimanche) ;
- réglementer les promotions des ventes sur Internet et par correspondance.
o
contact@ufdm.fr - le 23/09/2006


>
The Athelete's Foot change de propriétaire
NexCen Brands (ex-Aether Holdings) a repris l'enseigne The Athlete's Foot en août dernier pour 39,6 millions d'euros en espèces et actions. Cette opération englobe l'acquisition de la marque et l'exploitation du réseau en franchise. La chaîne, qui compte 575 magasins en franchise dans une quarantaine de pays, dont 24 en France, a réalisé en 2005 un chiffre d'affaires de 346 millions d' euros, ce qui en fait le 25e groupe américain de magasins de sport. Depuis 2004, date de sa banqueroute et de la fermeture de 124 succursales, décision avait été prise de fonder le développement de la chaîne sur la franchise.

Le changement de propriétaire de la marque The Athlete's Foot n'a pas d'impact direct sur la France. En effet, l'évolution du contrat de la Master Franchise en 2005 lui assure une autonomie financière, juridique et opérationnelle totale. - le 23/09/2006


>
Les salaires dans l'industrie, le commerce et les services en 2004
L'Insee vient de faire paraître "Les salaires dans l'industrie, les commerces et les services en 2004" dans sa collection Insee Résultats*. En 2004, le salaire brut horaire moyen d'un salarié employé à temps complet est de 15,6 euros, ce qui représente une augmentation en euros constants de 0,7 % par rapport à 2003. Ces salariés à temps complet représentent trois quarts des emplois. De façon structurelle, les salaires horaires les plus élevés sont perçus par les professions scientifiques ou les cadres techniques, administratifs et commerciaux tandis que les ouvriers non qualifiés touchent les salaires bruts horaires les plus faibles. A cette disparité liée à la qualification s'ajoute une disparité géographique puisque les différences de rémunération entre l'Ile-de-France et le reste du territoire restent toujours très marquées.
En tête des régions, qui proposent les plus fortes rémunérations moyennes, viennent l'Alsace, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-d'Azur et Midi-Pyrénées : dans ces régions caractérisées par une forte proportion d'emplois de cadres, les salaires horaires sont compris entre 14,8 et 15,2 euros.
On compte parmi les emplois moins bien payés, ceux de l'industrie de l'habillement et du cuir et de l'industrie textile où une majorité de salariés sont des ouvriers et ceux des services personnels et domestiques, des hôtels et restaurants, des commerces de détail, réparations où la majorité des salariés sont des employés.
Le salaire brut annuel moyen par année-travail pour les salariés employés à temps complet atteint 28 580 euros, soit en euros constants, 0,7 % de plus qu'en 2004 : 10 % des salariés à temps complet ont gagné
moins de 15 680 euros, soit un salaire brut mensuel légèrement supérieur à 1 300 euros, tandis que 10 % ont perçu au moins 45 730 euros. Le salaire des hommes est plus élevé que celui des femmes (30 490 euros contre 25 340 euros) soit plus de 20 % de différence.
* Insee Résultats - Société n° 53. - le 23/09/2006


>
En Allemagne, libéralisation totale des horaires d'ouverture
Suite à une réforme du système fédéral, la libéralisation totale des horaires d'ouverture des magasins en Allemagne est effective depuis le 1er septembre dans la plupart des seize Länder qui ont désormais compétence en la matière. Les magasins peuvent ouvrir… 24h sur 24 à l'exception du dimanche (seulement quatre ouvertures le dimanche sont autorisées). Cependant, les tests réalisés pendant la Coupe du Monde de football en juin et juillet derniers n'ont pas permis de trancher sur l'intérêt de cette libéralisation dans la mesure où les chiffres d'affaires n'ont pas augmenté, seules les heures d'achat dans la journée ayant pu varier. - le 23/09/2006
 

>
TPE : suppression des cotisations sociales patronales au niveau du SMIC
La suppression totale des cotisations sociales patronales pour les salariés des TPE au niveau du SMIC parachève une action destinée à libérer toutes les sources de création d'emplois marchands en France. La poursuite de la baisse des cotisations sociales dans les TPE couvrira 97 % des entreprises françaises et le tiers des salariés du secteur marchand. Cet allègement supplémentaire complète les mesures de la loi pour l'initiative économique (2003), de la loi PME (2005) et du plan d'urgence pour l'emploi (2005). Ces dispositifs avaient fortement encouragé l'emploi dans les TPE, en particulier avec le Contrat nouvelles embauches (CNE) et le Chèque emploi TPE. - le 23/09/2006


>
Les bons chiffres du CNE
On dispose maintenant d'un an de recul sur le CNE. Après seulement douze mois d'existence, 583 700 contrats ont été signés. Près de 60 000 de ces emplois n'auraient pas vu le jour sans le CNE, estime le gouvernement. En juillet 2006, le CNE a représenté 9,2 % des embauches dans les entreprises de moins de 20 salariés. En un an, le CNE a représenté 8,6 % des embauches des entreprises de moins de 20 salariés. - le 23/09/2006


>
Mouvements
o FEVAD. François Momboisse a été réélu président de la FEVAD (Fédération des Entreprises de Vente À Distance), fonction qu'il occupe depuis 2002. - le 23/09/2006
 

>
Allemagne : Wortmann au plus haut
Le groupe allemand Wortmann (marque propre Tamaris, licences s.Oliver et comma notamment) continue d'enregistrer une activité très soutenue qui s'est caractérisée lors de son exercice 2005/2006 clos le 31 mai par une croissance à deux chiffres. Les différentes entreprises du groupe ont réalisé un chiffre d'affaires total consolidé de 625,3 millions d'euros contre 531,6 millions en 2004/2005 (+17,6 %). Le taux d'exportation des sociétés européennes est passé de 43,1 % à 46,1 % (le groupe travaille dans plus de 70 pays).
Tous les marchés et toutes les sociétés du groupe ont contribué à ce nouveau résultat exceptionnel, y compris en Allemagne où le commerce de la chaussure continue de stagner. Dans ce pays également, la croissance a été à deux chiffres. Les chiffres de vente des succursales européennes dans le segment mode sont désormais supérieurs à 20 millions de paires, qui s'ajoutent aux 40 millions de paires de chaussures standards. Ces chiffres englobent également l'activité des filiales européennes
(Wortmann/Tamaris, Wendel, Caprice et shoe.com) et celle des filiales asiatiques.
Le groupe emploie directement 680 personnes (650 en 2004/2005) et en fait travailler plus de 27 000 dans le monde. Wortmann aura investi 13,4 millions d'euros lors du dernier exercice, soit un montant un peu supérieur au précédent.
D'autre part, des magasins à l'enseigne Tamaris exploités par des partenaires ont commencé à ouvrir fin 2005. Neuf magasins sont exploités à ce jour en Europe ; ils seront douze à la fin de l'année.
Le groupe prévoit à nouveau une croissance à deux chiffres pour l'exercice en cours.- le 23/09/2006
 

>
Création d'une organisation mondiale des salons de la chaussure
Les organisateurs des principaux salons de chaussures dans le monde réunis à Las Vegas le 3 août 2006 ont décidé la création de WSFO (World Shoe Fair Organization), dont l'objet est de mettre en commun les expériences de chacun, de créer une synergie internationale, de promouvoir ces salons auprès des marques et des grands acheteurs internationaux et de développer des services pour l'ensemble du secteur de la chaussure.
D'autre part, et ce n'est pas l'aspect le moins important de cette initiative, les membres de l'organisation sont convenus de coordonner les dates des salons afin d'optimiser la présence des exposants et d'augmenter le visitorat international sur chacun des salons adhérents.

Les pays membres fondateurs sont l'Allemagne, le Brésil, la Chine, l'Espagne, les Etats-Unis, la France, l'Inde, l'Italie, le Mexique, la Russie et la Turquie.
Le président de WSFO est François Browne de Kilmaine, commissaire général du Midec et de Mod'Amont en France. Il est assisté de quatre vice-présidents : Skip Farber (WSA, Etats-Unis), Francisco Dos Santos (Couromoda, Brésil), Rossano Soldini (Micam, Italie) et Kirstin Deutelmoser (GDS, Allemagne). - le 23/09/2006


>
Soldes : beaucoup de bruit pour rien
Le ministre de l’Economie et des Finances en avait effrayé plus d’un en début d’année en déclarant qu’il fallait multiplier les périodes de soldes ! Mais Thierry Breton a dû en rabattre et devra se contenter de présenter à l’automne devant le Parlement une mini-réforme des soldes dans le cadre du projet de loi sur la consommation. En fait, l’avant-projet de loi présenté cet été renforce pour l’essentiel des dispositions existantes. Ainsi, précise le texte, “il convient (…) de définir des dates fixes : deuxième mercredi de janvier et dernier mercredi de juin. Ce dispositif (…) sera assorti pour les soldes d’été d’une faculté d’adaptation pour tenir compte des circonstances locales spécifiques.” (pour les départements frontaliers ou pour ceux qui connaissent une forte saisonnalité des ventes). D’autre part, “afin de tracer une frontière plus claire entre les soldes et d’autres opérations accompagnées de réductions des prix, dont la communication est limitée à l’intérieur du magasin, l’annonce à l’extérieur du point de vente est intégrée dans la définition des soldes.”
Leur durée ne devrait pas excéder six semaines, comme c’est le cas aujourd’hui, et s’il serait possible de pratiquer des liquidations de fins de série toute l’année, il ne serait pas possible de revendre à perte. Il faudra attendre un peu pour connaître la teneur définitive du nouveau texte de loi. - le 23/08/2006


>
Soldes de l’été 2006 : Bilan globalement positif
Les soldes d’été ont débuté le 28 juin 2006 ou le 5 juillet 2006, et se sont achevés le 5 ou le 8 août dans la plupart des départements de France. Pour certains départements, la date de fin des soldes d’été avait été fixée au 15 août (22 août pour la Corse).
Un mois après leur démarrage, le bilan des soldes était globalement positif, malgré les craintes qu’a fait naître la canicule, avec une progression des ventes entre + 2 % et + 10 % par rapport aux soldes d’été 2005. Les magasins climatisés ont enregistré des progressions de ventes moyennes supérieures, s’étalant entre + 5 % et + 10 %. Ce bilan positif concerne aussi bien Paris que la province, les grandes enseignes que les magasins de proximité.
Ces soldes d’été 2006 ont été marqués par un accroissement progressif des pourcentages de remises effectués par les commerçants. Certains commerçants n'hésitent plus à débuter par des démarques de 40 % à 50 %. Les articles ayant le plus bénéficié des soldes d’été 2006 sont ceux du secteur de l’habillement, et en particulier les petites pièces de prêt-à-porter. - le 23/08/2006


>
En 2005, des projets commerciaux à foison
2,98 millions de m2 de commerces autorisés en 2003, 3,23 millions en 2004, 3,65 millions en 2005, on n’arrête plus les projets commerciaux ! Les CDEC et la CNEC ont en effet donné leur aval à plus des trois quarts des projets présentés. C’est le bilan que vient de dresser le cabinet spécialisé Mall & Market. Certes, tous ces projets ne verront pas le jour, mais tout de même on peut s’interroger sur le bien-fondé de toutes ces autorisations alors que la France regorge d’équipements commerciaux.
On notera qu’une commission parlementaire doit étudier la problématique de l’urbanisme commercial et remettre ses conclusions à l’automne en vue d’un projet de loi qui pourrait être présenté avant la fin de l’année. La Commission européenne presse la France de réformer sa réglementation actuelle. - le 23/08/2006


>
La CDEC des Hautes-Pyrénées a refusé le 3 juillet par trois voix contre deux et une abstention le projet de “village de marques” de Saint-Laurent-de-Neste. C’est la deuxième fois que le projet essuie un refus. Le porteur de projet, D2M-GSO, envisage un recours national. - le 23/08/2006


>
Après avoir créé le Printemps de la Beauté sur plus de 4 000 m2 (le plus grand espace au monde consacré à la beauté), le Printemps consacre depuis juin dernier un espace de 3 000 m2 à la chaussure au 5e étage du grand magasin parisien !- le 23/08/2006


>
Les ventes mondiales de produits du commerce équitable ont enregistré une forte hausse en 2005 pour atteindre 1,1 milliard d’euros. 1 483 entreprises vendaient ces produits l’an dernier (+ 29 %).- le 23/08/2006


>
24 marques françaises valent plus de 1 milliard d’euros, selon Interbrand, un cabinet spécialisé. La méthodologie utilisée combine des données financières et de marketing pour déterminer la valeur de la marque. Louis Vuitton est la marque la mieux valorisée avec une valeur nette de revenus de 15,63 milliards d’euros, suivie par L’Oréal (5,33 milliards d’euros), BNP Paribas (5,09milliards d’euros), Chanel (4,14 milliards d’euros) et Carrefour (3,91 milliards d’euros). Hermès arrive en 12e position (3,09 milliards d’euros), Lacoste en 18e position (1,31 milliard d’euros). Dior est 21e (1,19 milliard d’euros).- le 23/08/2006


>
A la TV à partir d’octobre : Le cuir en vedette
Le Conseil National du Cuir (CNC) conduira à partir du mois d’octobre une action de communication collective à l’adresse du grand public visant à promouvoir la matière cuir, les produits, les savoir-faire et les métiers de la filière cuir.
Après plusieurs années d’absence, le CNC revient à la télévision avec une nouvelle signature : “Le Cuir, Vivez-le”.
Ce spot télévisé, réalisé par Charlotte de Turckheim, illustre des instants de vie affectifs, romantiques, émotionnels et sportifs. Esthétique et poétique, il évoque la beauté de la matière cuir et sa présence dans notre quotidien.
Diffusé début octobre, il a également pour objet d’annoncer la journée du cuir, le 25 octobre, jour de la Saint Crépin.
En parallèle de la diffusion de ce film seront menées une campagne de trafic en point de vente, avec un jeu-concours, et différentes actions en salons professionnels.
Cette opération, qui nécessite des moyens financiers importants, bénéficie de l’adhésion de toutes les organisations professionnelles de la filière française du cuir regroupées au sein du CNC.- le 23/08/2006


>
Le 23 octobre 2006, Les Assises du Commerce Parisien
La consolidation du commerce de proximité parisien (60 000 commerces) est reconnue comme une nécessité économique et sociale. La CCIP-Délégation de Paris propose aux commerçants parisiens, aux institutionnels et élus locaux, aux aménageurs d’espaces urbains, … des conférences et des ateliers pour échanger sur les conditions de développement du commerce de proximité dans Paris.
- Le 23 octobre 2006, au Palais Brongniart place de la Bourse 75002 Paris.- le 23/08/2006


>
TPE : adhésion de 30 000 entreprises au chèque emploi fin juin
Le cap des 30 000 entreprises adhérentes au chèque emploi très petites entreprises (TPE) a été franchi à la fin du mois de juin. Près du quart des adhésions concerne le secteur de la santé et de l’action sociale (22 %), suivi par les secteurs des services aux entreprises (14 %), du commerce de détail (13 %), de l’immobilier (12 %), de la construction (11 %) et de l’hôtellerie-restauration (9 %).
Le chèque emploi très petites entreprises permet aux entreprises de 5 salariés ou moins de réaliser très simplement toutes les formalités liées à l’embauche. Un document d’inscription du salarié vaut à la fois déclaration d’embauche et contrat de travail, tandis qu’un volet mensuel ultra-simplifié permet à la fois de calculer les cotisations sociales et de produire le bulletin de paie.- le 23/08/2006


>
Une étude de l’Insee : Le commerce de détail en 2004
En 2004, on dénombre près de 350 000 entreprises exerçant une activité de commerce de détail. Celles-ci réalisent un chiffre d'affaires HT total de 359,8 milliards d'euros et emploient plus de 1 820 000 personnes (en équivalent temps plein). (1)
- Les grandes surfaces
Au sein du commerce de détail (y compris l'artisanat commercial), les grandes surfaces alimentaires (hypermarchés, supermarchés et magasins populaires) se distinguent fortement des autres entreprises. Elles représentent seulement 1,3 % des entreprises du commerce de détail mais réalisent 44,5 % du chiffre d'affaires total du secteur et emploient à elles seules plus de 30 % des salariés du secteur.
- Les résultats économiques
Le taux de marge commerciale du commerce de détail se situe en moyenne à 28,7 % et dépasse 40 % dans la vente d'articles d'habillement, de chaussures et d'autres équipements de la personne et dans la VPC et le commerce hors magasin (marchés, vente à domicile...).
Plus de 40 % des entreprises du commerce de détail (y compris l'artisanat commercial) ont investi en 2004, pour un montant de 6,8 milliards d'euros, soit 9 % de la valeur ajoutée du secteur.
(1) Certaines activités artisanales sont également assimilées à du commerce de détail et font partie du champ de l'enquête : ce sont les charcuteries, les boulangeries, les boulangeries-pâtisseries et les pâtisseries. Cet ensemble regroupe près de 48 000 entreprises représentant plus de 215 000 emplois à temps complet pour un chiffre d'affaires de 11,6 milliards d'euros. - le 23/08/2006


>
GUIDES
Ubifrance lance la collection “Ouvrir un point de vente”
Ubifrance, l’Agence française pour le développement international des entreprises, lance une collection de guides sur le thème “Ouvrir un point de vente” (à l’étranger). Les quatre premiers titres concernent Londres, Berlin, le Brésil et Shanghai. Ces guides très complets présentent l’environnement juridique des investissements et le contexte local (commercial, culturel, socio-économique). Prochaines parutions : Amsterdam, Barcelone, Belgique, Milan, Japon, Moscou, New York, etc. - le 23/08/2006


>
Secteurs vedettes selon l’Internet
Une étude des mots-clés utilisés par les internautes sur les moteurs de recherche donne les secteurs qui devraient voir leur croissance dopée dans les prochaines saisons. Ce sont la culture et les loisirs (18 %), les voyages et le tourisme (15 %), l’informatique (12 %), l’audio-photo-cinéma (9 %) et les services (financiers, professionnels, …) (10 %).
Les hausses les plus fortes concernent l’Image et les voyages.
Comparativement, ce sont des secteurs dans lesquels les points de ventes traditionnels sont les plus chahutés.
Pour les voyages : 5,7 millions de Français ont entièrement réservé et payé leurs voyages en ligne en 2005. Le Net apporte une plus grande richesse d’information et surtout la possibilité pour le consommateur de comparer les prix et pour le professionnel d’adapter son offre et de faire des promotions plus rapides.
La plus forte hausse reste celle de
www.vente-privee.com avec 3,68 millions de visiteurs par an, qui est passé à la 14e place des sites commerciaux multiproduits français. Une belle réussite pour un site créé en 2001 qui ne prend pratiquement aucun risque commercial, puisqu’il ne vend que des stocks de fabricants bien négociés et n’achète que les quantités réellement commandées et payées. Au niveau des ventes (là, il s’agit de visiteurs qui réalisent réellement un achat suite à leur visite) il en est même le leader. Les secrets de sa réussite : vendre des produits de marque 60 à 70 % moins cher. Pour acheter, il faut être membre enregistré, au bout de 3 ans, le site comptait 100 000 membres, six mois plus tard 1 million, qui génèrent un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros. - le 23/08/2006


>
Congé pour “soutien familial”
Lors de la Conférence Nationale de la Famille début juillet, le Premier ministre a annoncé la création d'un congé “soutien familial” destiné à permettre à un salarié de suspendre unilatéralement son contrat de travail pour s'occuper d'un parent pendant une période pouvant aller jusqu'à un an.
La CGPME, même si elle comprend la finalité citoyenne d'une telle mesure, regrette qu'une fois de plus la dimension PME n'ait pas été prise en compte pour son application.
Un salarié absent par périodes aléatoires de 3 mois peut gravement désorganiser une petite entreprise, en rendant difficile son remplacement. La création d'un congé supplémentaire était-elle véritablement indispensable ? - le 23/08/2006


>
Mouvements
• ADIDAS FRANCE. André Maestrini, 42 ans, nommé directeur général d’Adidas France, a pris ses fonctions le 16 août. L’entité Reebok sera également placée sous sa responsabilité et continuera à être managée par Patrick van den Bosch, General Manager de Reebok France.
Après un début de carrière, chez Kraft Jacobs Suchard il a poursuivit son parcours professionnel chez Danone dans des fonctions Marketing avec des responsabilités grandissantes. Depuis 10 ans, André Maestrini a occupé différents postes au sein de Coca-Cola ; notamment comme responsable de la préparation et de l’exécution du plan marketing de la marque pour la Coupe du Monde de Football FIFATM 98 en France et dernièrement comme directeur du Marketing pour l’Europe du Nord-Ouest (France, Benelux, Royaume Uni et Irlande).
• UCV. Gérard Mothe, secrétaire général de PPR, est le nouveau président de l’Union du grand commerce de centre-ville (UCV) qui regroupe les grands magasins (BHV, Bon Marché, Galeries Lafayette, Printemps), Habitat, C&A, Monoprix, Virgin et la Fnac. Jacques Perilliat reste président exécutif.
• FNH. Charles Melcer a été réélu président de la Fédération Nationale de l’Habillement (FNH). Il occupe cette fonction depuis 1999. - le 23/08/2006


>
Chaussures chinoises : L’UE rejette les mesures antidumping proposées par la Commission
Une majorité des Etats membres de l'UE a rejeté le 4 août pour la deuxième fois les mesures antidumping proposées par la Commission européenne sur les importations de chaussures importées de Chine et du Vietnam.
Après le rejet du système de droits différés par les Européens du sud qui le trouvait trop accommodant, la nouvelle proposition d'une taxe “ad valorem” (sur le prix à l'import) sur les chaussures à dessus de cuir chinoises et vietnamiennes a été rejetée par les libéraux du Nord.
Selon une source européenne, 14 Etats membres ont rejeté le mécanisme qui prévoyait d'imposer pour cinq ans un tarif de 16,5 % sur les chaussures chinoises et de 10 % sur celles fabriquées au Vietnam.
L'avis du comité consultatif antidumping, où sont représentés les 25 Etats membres, ne contraint pas la Commission mais donne une indication des positions au sein du conseil des ministres.
Le système dit de droits différés accordait à la Chine et au Vietnam des contingents d'importation de 114 millions et 95 millions de paires respectivement, avec des pénalités douanières plus élevées au-delà de ces seuils.
Légalement, la Commission européenne est tenue de faire une proposition au conseil et le collège des commissaires devrait se prononcer au plus tard le 6 septembre. Un nouveau mécanisme antidumping doit entrer en vigueur au plus tard le 7 octobre, pour remplacer les mesures provisoires prises en avril.
Bruxelles applique, à titre temporaire, des pénalités antidumping de 19,4 % sur les chaussures chinoises et de 16,8 % pour celles d'origine vietnamienne.
Source : Yahoo Finance. - le 23/08/2006


>
Industrie française de la chaussure en 2005 : le déclin s’accélère
Les années se suivent et se ressemblent pour les fabricants français. L’année 2005 a été particulièrement difficile, marquée notamment par la fin des quotas à l’encontre des produits chinois. La production a atteint 42,6 millions de paires (– 29 % par rapport à 2004) pour un chiffre d’affaires de 1,18 milliard d’euros. L’industrie française est la 4e en Europe derrière l’Italie, l’Espagne et le Portugal. On observera que l’Italie et l’Espagne ne sont guère mieux lotis que la France : la production a baissé de 85 millions de paires chez le premier et de 72 millions de paires chez le second !
Les industriels française de la chaussure ont exporté pour la première fois un volume supérieur à la production, soit 53,3 millions de paires pour 1,11 milliard d’euros tandis que les importations atteignaient 379,3 millions de paires (valeur 3,62 milliards d’euros), un volume à rapporter à une consommation de… 343 millions de paires (+ 4,1 % et CA de 8,23 milliards d’euros = + 1,9 %) ! Cette différence curieuse en apparence s’explique par le jeu de l’import/export.
Nos exportations de chaussures ont été très dynamiques vers les pays d’Europe du Sud (Italie + 8 % en valeur, Espagne + 22 %), mais plus difficiles vers la Belgique (– 2 %) et le Royaume-Uni (– 5 %) alors qu’elles reprenaient vers l’Allemagne, notre premier pays client (+ 7 %).
Avec la fin des quotas le 1er janvier 2005, la Chine s’est “lâchée” : elle a exporté en France 182,5 millions de paires, soit une différence de 55,4 millions de paires (+ 44 %), supérieure à la production française ! L’Asie a représenté les deux tiers des importations, l’UE comptant pour un quart. - le 23/08/2006


>
France : les produits les plus vendus en 2005
La chaussure proprement dite, sous toutes ses formes (basses, montantes, sandales, bottes, etc.) est la grande gagnante avec une augmentation de 8 % des ventes.
Les chaussures de sport s’inscrivent en légère croissance de 2 %.
Les chaussures d’intérieur connaissent une année plus difficile (– 3 %).
- Femme : ballerines et escarpins à petits talons (+ 24 %), les bottes et bottines (+ 28 %) et les articles d’été (tongs, plagettes, espadrilles, etc.) + 26 %.
- Homme : bottillons (+ 24 %), les baskets montantes (+ 12 %).
- Enfant : les sandales (+ 28 %), les chaussures de sport (+ 8 %).
Le Forum international de la marque à Bordeaux . - le 23/08/2006


>
Empreintes 2007 les 18 et 19 octobre 2007
La prochaine édition d’Empreintes, le Forum international de la marque, se tiendra à Bordeaux les 18 et 19 octobre 2007. Ce rendez-vous biennal qui réunit les plus grandes marques mondiales de l’équipement de la personne sera placé sous le signe de la découverte. Lors de cette édition, en effet, l’Espagne sera pays invité et le Forum s’ouvrira à de nouveaux secteurs d’activité tout en restant centré sur l’équipement de la personne.
Empreintes 2007 rassemblera pendant deux jours les dirigeants des plus grandes marques mondiales autour de conférences. “Fabricants” de marques, industriels,hommes de marketing et de communication mais aussi distributeurs et experts se retrouveront afin d’échanger sur les grandes problématiques actuelles des marques.
En attendant ce rendez-vous, 30 leaders économiques, créateurs de valeur pour l’Aquitaine, sont sollicités pour participer aux premières rencontres de l’immatériel et de la marque. En parallèle au Forum International de la Marque, les Cercles Empreintes entendent rassembler chefs d’entreprise et dirigeants d’organisme pour réfléchir, échanger et partager autour de l’immatériel. - le 23/08/2006


>
Fermeture le dimanche.
La cour d'Appel de Versailles a ordonné le 14 juin la fermeture le dimanche de 64 commerces de l'Usines Center à Villacoublay (92) après l'appel fait par les fédérations de détaillants de l'habillement et de la chaussure appuyées par la CGT, sous astreinte provisoire de 1 000 e par établissement et par infraction constatée. Les magasins ouvraient le dimanche en toute illégalité depuis 20 ans ! - le 22/06/2006


>
Réforme de la loi Galland
Les effets de la loi Dutreil II sur les prix des produits de marques
Renaud Dutreil, ministre des PME, du Commerce, de l'Artisanat et des Professions libérales, a publié sur le site pme.gouv.fr le tableau de bord de l'évolution des prix des produits de grande consommation, établi par l'institut Panel International et le magazine LSA, qui sert d'instrument de mesure de l'impact de la loi du 2 août 2005 portant modernisation des relations commerciales, entrée en vigueur au 1er janvier 2006.
Ce tableau de bord montre qu'en avril 2006, pour la première fois depuis l'entrée en vigueur de la loi Galland en 1997, les produits de grandes marques sont moins inflationnistes que la moyenne des produits de grande consommation. L'objectif de la réforme de la loi Galland était précisément de freiner la dérive des marges arrière et de réduire le niveau atypique d'inflation des prix des produits de grandes marques. L'inflation annuelle des prix des produits de grandes marques est passée de 4 % par an en mai 2003 à 0,2 % par an en mai 2006.
Le ministre s'est félicité de ces évolutions, estimant que "si cette tendance se confirme dans les prochains mois, on pourra conclure que la réforme de la loi Galland a bien atteint son objectif qui était de sortir progressivement d'un encadrement des prix qui générait une inflation plus élevée des produits de marques. La situation de la France est désormais analogue à celle des autres pays européens, avec une concurrence plus saine entre les entreprises, des prix plus justes et des gains de pouvoir d'achat pour les consommateurs." - le 22/06/2006


>
Ventes privées
Du 31 mai au 1er juin minuit, sur
www.vente-privee.com, s'est déroulée l'opération Kickers. Après Mod8, Scholl, Pom d'Api et Birkenstock..., c'était au tour de Kickers de proposer 14 modèles d'enfants (nu-pied, ballerine, tong, fermé garçon), plus de 50 modèles Junior féminin, environ 25 modèles femmes (dont 5 bottes) et 9 modèles homme à des prix qui sont généralement présentés comme étant 50 % du prix de vente normal. Ce sont le plus souvent des articles de l"été dernier.
Les articles commandés seront livrés normalement dans quelques semaines. - le 22/06/2006


>
Une communication TV sur la filière cuir
Jean Pierre Fabre, président de la FDCF, s'est rendu fin mai au Conseil National du Cuir. Le conseil a travaillé sur un projet de communication qui porte sur toute la filière cuir, c'est-à-dire des producteurs aux distributeurs, les banches qui utilisent cette matière. Cela va de la chaussure aux articles de sécurité en passant par la maroquinerie, la ganterie, le vêtement, l'ameublement et l'automobile. Le budget de ce projet est suffisamment important pour que la participation des organismes institutionnels soit recherchée.
La réunion a eu lieu dans les bureaux de la FDCF sous la présidence de M. Paul Batigne et M. Gérard Prètre, en présence de M. Massaro, de la société de communication chargée du projet et de Mme Charlotte de Turckheim qui réalisera le film TV.
Compte tenu de l'importance du projet, les différentes fédérations adhérentes à la filière cuir doivent pouvoir être associées au message qui sera adressé aux consommateurs, et cela en quelques secondes. Le but est donc de sensibiliser le grand public sur les qualités naturelles des articles en cuir comme la chaussure. L'objectif majeur est de créer du trafic dans les boutiques en profitant de l'impact médiatique national. Cependant les bonnes volontés de toute la filière et en particulier des détaillants seront nécessaires pour obtenir un résultat. Affaire à suivre ! - le 22/06/2006


>
Nominations
o CONFÉDÉRATION DES COMMERCANTS DE FRANCE. La Confédération des Commerçants de France a renouvelé son Conseil d'Administration. Le président sortant, Bernard Denis (qui s'occupe, par ailleurs, du syndicat de la droguerie, équipement du foyer, bazar, art de la table et cadeaux), a été réélu à son poste. Jean Pierre Fabre, président de la FDCF, a été élu président adjoint.
o CLIMO. Freddy Marcy, coprésident de l'Union Française des Industries de l'Habillement (UFIH), a été élu à la présidence du CLIMO (Comité de Liaison des Industries de Main-d'Oeuvre) en remplacement de Guillaume Sarkozy, ex-président de l'Union des Industries Textiles.
o WORTMANN. Daniel Duret, agent commercial pour la France de la société Wortmann depuis 19 ans et directeur commercial depuis 12 ans, a fait valoir ses droits à la retraite à compter du 1er juillet 2006. Durant toutes ces années, il a fortement développé sur le marché français les marques Tamaris et Gino Ventori. Il passe le flambeau à Gwenaël Le Gouallec qui bénéficie d'une longue expérience du détail. Il était en effet auparavant chausseur à Lorient. - le 22/06/2006


>
Les soldes pourraient débuter le mercredi 28 juin
L'arrêté fixant la date des soldes pour Paris a été envoyé à la signature du Préfet de Paris. La date proposée est le mercredi 28 juin. Cette date devrait être retenue par une majorité de départements.
- le 19/05/2006


>
Les multimarques résistent…
Une étude de l'Institut Français de la Mode (IFM) réalisée pour le salon Prêt à Porter Paris montre que les détaillants multimarques et les grands magasins ont résisté en 2005 alors que les chaînes ne progressaient pas. Leur part de marché a atteint 28,5 % pendant que celle des chaînes spécialisées était stabilisée à 30,7 %. Une autre étude de l'IFM en début d'année pour le pôle de compétitivité Up-Tex corrobore ces indications. En effet, elle souligne la lassitude de nombreuses consommatrices à l'égard des chaînes qui leur reprochent l'inadéquation de l'offre avec leur demande en termes de morphologie, de style, de tissus, de couleur ainsi que l'uniformité de cette offre. 68 % des femmes disent fréquenter régulièrement une boutique, et si la majorité d'entre elles ont plus de 45 ans (60 %), la part des moins de 25 ans progresse. - le 19/05/2006


>
… et les promotions se stabilisent
En 2005, en dépit de la fin des quotas entrée en vigueur le 1er janvier, le poids des soldes et promotions n'a que peu progressé, passant de 27,3 % à 27,8 % du chiffre d'affaires de l'habillement. Trois circuits ont vu le poids des rabais augmenter : les hypermarchés/supermarchés, les grandes surfaces spécialisées et la VPCD. Par contre, les grands magasins, les magasins de sport, les chaînes spécialisées et les indépendants ont limité leurs périodes de soldes et promotions. - le 19/05/2006


>
Nouveaux concepts
Eram et Salamander changent leur look Après André tout récemment, c'est au tour de l'enseigne Eram de changer de peau. Il est vrai que l'ancien concept datant de la fin des années 80 n'en était pas vraiment un puisque la chaîne avait procédé alors à des évolutions assez superficielles (le logoavait changé cependant), mais tous les magasins avaient été transformés quasi simultanément ! Le concept a été testé dans le centre commercial Parinor à Aulnay-sous-Bois à partir de fin 2005. On le retrouve désormais rue de Rennes (n° 130). - le 19/05/2006


>
Cette fois, Eram a tout changé :
les couleurs avec le jaune omniprésent, le logo (lettres noires, accent jaune sur le E), nouveau mobilier et nouvelles boîtes. Le mobilier, sobre, est en acier et medium, des boîtes sont disposées sous les étagères et les tables de présentation. Les différentes zones : homme, femme, enfant, sport. La modularité du magasin lui permettra de se renouveler sans avoir à attendre la prochaine rénovation. - le 19/05/2006


>
Salamander France, désormais propriété de EganaGoldpfeil,
groupe de Hong Kong spécialisé dans les accessoires, a ouvert récemment à Boulogne (92) un magasin qui affiche le nouveau concept finalisé de l'enseigne. Le précédent concept pêchait par sa froideur, celui-ci est plus chaleureux avec un parquet, des murs beiges et un mobilier en bois exotique. Le parc de Salamander en France, soit 23 boutiques, devraient adopter ce concept d'ici la fin de ladécennie. Sans compter les deux ouvertures annuelles prévues dans le plan de développement. - le 19/05/2006


>
Dans la perspective d'une restructuration
Hasley adopte la procédure de sauvegarde Patrick Moniotte, président d'Hasley, a pris à son compte la nouvelle "loi de sauvegarde des entreprises" du 25 juillet 2005 entrée en vigueur le 1er janvier 2006 qui pourrait permettre à l'entreprise de procéder à une restructuration de son outil industriel de Fougères. Celle-ci est jugée indispensable pour assurer la poursuite de l'activité. Depuis deux ans en effet Hasley souhaite réduire ses effectifs en France où son usine de Fougères compte encore une centaine de personnes. Après avoir "couru les banques et les investisseurs sans succès, déplore M. Moniotte, j'ai pris la décision de mettre l'entreprise en "procédure de sauvegarde" pour avoir l'appui des AGS*." Ceci est effectif depuis le 3 mai. En clair, les AGS devraient financer le coût très élevé de la restructuration, qui éviterait à l'entreprise de se retrouver à terme en cessation des paiements. Hasley est la première entreprise de chaussures à recourir à la nouvelle loi et la seconde en Bretagne tous secteurs confondus. Patrick Moniotte, actuel président de la FFC, la fédération des fabricants, veut ainsi montrer la voie à toutes ces PMI de la chaussure qui n'ont pas les moyens de se restructurer pour éviter la défaillance."C'est à la fois une chance pour notre entreprise et un risque, estime M. Moniotte, car cette loi n'est pas encore bien maîtrisée par les tribunaux de commerce et mal comprise par nos fournisseurs, pour lesquels tribunal de commerce = dépôt debilan !"
*AGS : Association pour la Gestion du régime degarantie des Créances des Salariés. - le 19/05/2006


>
WOLVERINE EUROPE.
Joël Travers a été nommé directeur commercial France au sein de Wolverine Europe pour le pôle Heritage Brands Group constitué des marques Caterpillar Footwear et Harley Davidson Footwear. Cette nomination s'inscrit dans le cadre d'un redéveloppement de la division CAT / Harley Davidson en France. Joël Travers a exercé les fonctions de directeur commercial d'Ellesse dans le groupe de distribution Mercure International of Monaco de 1994 à 2000 avant de fonder deux agences générales commercialisant des marques de textile et de chaussures dans la mode, le jeanswear et le sport, ainsi que des activités sur le net.
oUne nouvelle stratégie va être mise en place concernant les deux marques, chacune ayant sa spécificité.

- Caterpillar Footwear va être repositionnée comme une marque workwear, fashion, se tournant vers une clientèle jeune et branchée sur les segments de l'homme, de la femme et de l'enfant.
- Harley Davidson Footwear va se positionner comme la marque mythique, une histoire, une légende, destinée à une clientèle authentique, "afficionados" de Harley, mais aussi à une clientèle urbaine et "fashion" avec le lancement d'une collection haut de gamme sur les segments de l'homme et de la femme. - le 19/05/2006


> GROUPE ROYER.
Guy Dumont a été nommé adjoint à la Direction générale "pôle réseau sélectif". Il interviendra de façon transversale sur l'ensemble des marques : élaboration de la stratégie marketing avec la directrice des licences et le directeur général, avis sur les nouveaux projets, recherche et développement de nouveaux axes commerciaux (commerce en ligne, marchés publics), aide à la décision des directeurs commerciaux en raison de sa bonne connaissance du réseau chausseurs, veille concurrentielle. - le 19/05/2006


>
Prada souhaite reprendre le contrôle de Church's
En 2003, Prada cédait 55 % du capital de Church's au Fonds Equinox. Aujourd'hui, le groupe italien n'exclut pas de faire jouer son option de rachat sur la totalité du capital. En effet, la marque britannique se porte bien et ses perspectives de développement sont bonnes. Les 55 % détenus par Equinox sont estimés à 25 millions d' . - le 19/05/2006


>
Un guide pour les PMI
Le guide "Pmi-diag" est destiné à aider les PMI à choisir le système d'information le mieux adapté à leur entreprise. Aujourd'hui, avec le développement du travail en réseau et la mutualisation des moyens, le choix et le développement d'un système d'information ne peuvent plus être appréhendés sous un seul angle technique. L'entreprise doit préparer ces évolutions en définissant sa stratégie et en anticipant les changements. Le prédiagnostic Pmi-diag a été réalisé par Ernst & Young à la demande du Ministère de l'Industrie, sous l'égide d'un comité de pilotage impliquant des entreprises témoins ainsi que des représentants de l'industrie et de la profession du conseil. Ce guide permet d'orienter l'entreprise vers des solutions très concrètes en matière d'évolution de son système d'information. Basé sur un référentiel précis, afin d'aborder en peu de temps l'essentiel des aspects de l'entreprise, le pré-diagnostic Pmi-diag est plus particulièrement destiné à aider les PMI employant entre 20 à 250 salariés. Le guide Pmi-diag est téléchargeable sur le site :
www.telecom.gouv.fr/pmidiag. - le 19/05/2006


>
Contrefaçon
Meilleure indemnisation pour les victimes Un projet de loi en préparation va permettre de transposer dans le droit français la directive européenne du 29 avril 2004 sur le respect des droits de propriété intellectuelle. Ce projet de loi aura pour effet de renforcer l'indemnisation des industriels victimes de contrefaçon. Les dommages et intérêts pourront être calculés : soit sur la base de tous les facteurs "pertinents", économiques ou moraux, soit de manière forfaitaire. - le 19/05/2006


>
Marquage d'origine
Le gouvernement souscrit à la proposition de la Commission Le gouvernement a accepté la proposition de règlement sur le marquage de l'origine de certains produits importés dans l'Union européenne, adoptée par la Commission européenne le 16 décembre dernier. Cette proposition vise notamment les produits du textile-habillement-cuir. Les pays concernés sont les pays tiers (extérieurs à l'UE), excepté la Bulgarie, la Roumanie, la Turquie (pays candidats), l'Islande, la Norvège et le Lichtenstein. Ce marquage consiste en l'imposition de la mention "fait en" suivie du pays d'origine sur le produit voire l'emballage. L'Union Française des Industries de l'Habillement est très opposée au marquage, arguant que le marquage d'origine imposé aux Etats- Unis n'a pas empêché les importations et que les consommateurs français dans leur grande majorité sont indifférents à l'origine des produits qu'ils achètent. - le 19/05/2006


>
Ouverture le dimanche
Plan-de-Campagne devra fermer
o Quelques semaines après la décision du Conseil d'Etat confirmant la fermeture le dimanche de la zone commerciale de Plan-de-Campagne près de Marseille à partir de janvier 2007, le préfet des Bouches-du-Rhône a confirmé l'interdiction d'ouvrir les magasins le dimanche. Renaud Dutreil lui-même a estimé qu'il fallait appliquer la loi. - le 29/04/2006


>
IXe Prix Madame Commerce de France
L'Alsacienne Christine Koch primée
o Dans le cadre du IXe Prix Madame Commerce de France, remis par le ministre du Commerce le lundi 27 mars à Paris, Christine Koch, chausseur à Hagueneau, a reçu le Prix des Fédérations du Conseil du Commerce de France au titre de la FDCF.
Elle gère avec brio et en famille plusieurs magasins dans cette région, participe activement aux travaux de la CCI de Karlsruhe et Fribourg, s'implique avec énergie dans la défense du commerce face aux implantations de grands centres de magasins d'usine et fédère tous les professionnels aussi bien commerçants, artisans et prestataires de services de sa région.- le 29/04/2006


>
Franchise
20 000 emplois pour les jeunes en 2006
o Renaud Dutreil, ministre du Commerce, et Francis Lacroix du Barry, président de la Fédération Française de la Franchise, ont annoncé la création de 20 000 emplois pour les jeunes dans le secteur de la franchise avant la fin de l'année 2006 à l'occasion de l'inauguration de Franchise Expo Paris le 17 mars.
La franchise française occupe la première place au niveau européen, avec 43 milliards d'e de chiffre d'affaires annuel. La barre des 40 000 magasins franchisés et des 1 000 franchiseurs actifs sur le marché français sera franchie dans les prochains mois, 90 % d'entre eux étant d'origine française. Les franchisés ont déjà créé chacun en moyenne 1,8 emploi au cours de l'année 2005. Leurs équipes salariées atteignent une moyenne de 7,5 personnes. Près de 70 % des franchisés viennent du salariat et sont passés à la création d'entreprise.- le 29/04/2006


>
Formation
En mars, les membres de la commission sociale ont encore travaillé avec les syndicats de salariés (FNECS/CFE-CGC, CFTC/CSVF, FEC/CGTFO et FDS/CFDT) sur les dossiers en cours : formation des salariés au travers des stages mis en place dans toute la France, contrat de professionnalisation... et bien sûr les sujets d'actualité.- le 29/04/2006


>
Salaires minima
A
la demande du Ministère de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement, le Journal Officiel vient de publier l'arrêté d'extension à la date du 14 mars des avenants 56 et 57 relatifs aux salaires minima garantis des salariés et cadres affiliés à la Convention nationale des Détaillants en Chaussures de France, suite à l'avis publié le 16 janvier 2006. La FDCF rappelle qu'il n'y avait pas eu de négociation qui avaient abouti à ce sujet depuis 2000 et la mise en place des 35 heures.- le 29/04/2006


>
Magasins de marque
La FDCF se réjouit de voir ses efforts couronnés de succès dans le fait d'avoir été suivie par le préfet de l'Aube qui a refusé le système des promotions permanentes pour les centres de magasins de marques de Troyes.
En effet, les gestionnaires de ces centres demandaient à titre expérimental de pouvoir recourir, jusqu'à la fin de l'année, au double étiquetage des prix avec indication d'un prix de référence barré comme en période de soldes. Cette mesure était destinée à enrayer la baisse de fréquentation de leurs magasins.
La Préfecture et les Services de la Répression des Fraudes ont rappelé que les promotions sont interdites par la loi aux centres de marques qui proposent des fins de séries et que toute publicité de remise de prix pouvait être mensongère ou de nature à induire en erreur le consommateur.
Depuis des années, les centres de marques communiquent sur des remises et des prix qu'ils n'ont jamais utilisés et qui ne sont que des estimations de prix de vente utilisés dans le commerce traditionnel. Le consommateur ne peut être que floué par ces messages publicitaires.
Le préfet de l'Aube et les services de la DGCCRF ont clairement remis les pendules à l'heure ! - le 29/04/2006


>
Braderies sur Internet
Après les centres de magasins d'usine, la chaussure est séduite par les site Internet de ventes en discount. Mercredi 6 avril à 7 heures a commencé une vente de chaussures d'enfants à prix bradé sur le site
www.vente-privee.com. C'est la marque Pom d'Api qui est concernée par cette opération.
Le système de fonctionnement de vente privée est de contacter des fournisseurs qui mettent à disposition de cette entreprise des stocks dont ils veulent se débarrasser. Plusieurs fois par semaine, une opération portant sur une marque (parfois deux complémentaires en même temps) est annoncée aux internautes. Ces derniers peuvent se connecter pendant deux jours, après inscription, pour acheter les produits discountés. Les commandes enregistrées et réglées par les consommateurs sont ensuite achetées au fournisseurs par l'entreprise qui les livre quelques jours après après sans craindre de surstocks, ce qui lui permet de réduire ses marges et de proposer des remises importantes.
Plusieurs sites Internet fonctionnent aujourd'hui sur ce principe avec des résultats qui laissent pantois . Dans la mesure où les quantités sont forcément limitées et que toutes les commandes ne seront pas livrées, pour certaines grandes marques, jusqu'à 20 000 personnes se connectent à l'ouverture (7 heures du matin !) pour en profiter ! - le 29/04/2006


>
GBB repris par les chaussettes Kindy
o Le tribunal de commerce d'Angers a validé la reprise de GBB par le groupe Kindy dont c'est la deuxième acquisition dans le secteur de la chaussure. Le groupe autrichien, qui avait repris en novembre 2004, le fabricant de Beaupréau, a semble t-il été incapable de reprendre et d'assurer la fabrication des chaussures comme cela était prévu .
Par ailleurs, l'ancien directeur financier de GBB a été condamné à 18 mois de prison ferme pour détournement de fonds.- le 29/04/2006


>
Skechers a été désignée "Société de l'année 2005" par le magazine professionnel américain Footwear Plus. - le 29/04/2006


>
CNCC. Eric Ranjard, président du Conseil de surveillance de la Ségécé, important promoteur et gestionnaire de centres commerciaux, a été réélu à la présidence du Conseil National des Centres Commerciaux. - le 29/04/2006


>
Romans signe un contrat de site
o Romans recevra de l'Etat plus de 8,5 millions d'e en trois ans dans le cadre d'un dispositif de mobilisation générale pour l'emploi et le développement du bassin du Romanais. Ce contrat de site est la conséquence du "séisme économique" qui avait affecté Romans en août 2005 provoqué par la liquidation de Stephane Kélian et le redressement judiciaire de Charles Jourdan qui avaient entraîné la suppression de près de 400 emplois. Fin mars, 84 des 383 salariés licenciés avaient repris une activité ou une contracté une formation longue.
Le contrat de site a aussi pour objectif de renforcer l'attractivité du site de Romans et d'assurer la diversification de l'économie tut en repositionnant la filière cuir-chaussure qui représente encore 1 500 emplois avec des entreprises telles que Robert Clergerie, Charles Jourdan, Louis Vuitton, MDD, Tanneries Roux, …- le 29/04/2006


>
La Chine et le Vietnam concernés
Les mesures antidumping officialisées par l'UE
o Comme on s'y attendait, l'Union européenne a décidé jeudi 23 mars d'imposer à partir d'avril des taxes antidumping sur une partie des chaussures importées de Chine et du Vietnam. Il s'agit des chaussures à dessus cuir à l'exclusion des chaussures de sport et des chaussures pour enfants. La taxation sera progressive : de 4 % immédiatement jusqu'à 19,4 % en septembre 2006 pour les chaussures chinoises et jusqu'à 16,8 % pour les chaussures vietnamiennes.
Les industriels chinois qui s'insurgent contre ces mesures ont constitué un fonds de défense juridique destiné à rémunérer des avocats chargés de plaider leur cause à Bruxelles.
Pour sa part, la FFC "se félicite de voir le principe même du dumping reconnu et de voir aboutir favorablement la plainte déposée par la Confédération Européenne de la Chaussure." Toutefois, la FFC n'est pas complètement satisfaite des modalités retenues par la Commission européenne. "Si l'exclusion des chaussures de sport à technologie spéciale peut s'expliquer, estime-t-elle, celle concernant les chaussures d'enfant ne repose sur aucun élément objectif. Plus encore, elle risque de fragiliser un secteur traditionnellement fort et qui était jusque-là assez peu concurrencé par les importations en provenance de Chine et du Vietnam." La fédération des fabricants français va mettre à profit la période de "droits provisoires" pour essayer d'obtenir des mesures définitives plus adaptées à la situation des industriels français. - le 29/04/2006


>
Label "Groupements de PME à l'export"
Appel à candidatures
o Les ministres Renaud Dutreil et Christine Lagarde publient le premier appel à candidatures pour l'attribution du label "Groupements de PME à l'export". Cet appel à candidatures répond à la demande formulée par le Premier ministre le 26 janvier dernier de renforcer la présence des PME sur les marchés étrangers par la création de 1 000 nouveaux Groupements de PME à l'exportation dans les prochaines années.
Ce premier appel à candidatures, lancé dans le cadre des "Programmes Croissance PME", sera clôt le 20 mai 2006. Les groupements labellisés bénéficieront d'une aide financière d'un montant maximum de 20 000 e qui viendra en complément des mesures de soutien du dispositif Cap Export.
Le document de consultation est accessible sur le site
www.pme.gouv.fr/croissance et sur www.commerce-exterieur.gouv.fr et www.ubifrance.fr. - le 29/04/2006


>
A compter de janvier 2007 Plan-de-Campagne fermera le dimanche
En principe, la zone commerciale de Plan-de-Campagne près de Marseille ne pourra plus être active le dimanche à compter du 23 janvier 2007. Elle l'est depuis une dizaine d'années en vertu d'arrêtés préfectoraux de dérogation au repos dominical. Mais tour à tour la décision du tribunal administratif de Marseille du 6 mars 2001, puis celle de la cour administrative d'appel de Marseille du 6 janvier 2004 confirmée en janvier 2006 par le Conseil d'Etat ont invalidé les arrêtés.
Les 139 commerces du parc d'activités commerciales devront fermer le dimanche. Cependant, cet interminable feuilleton pourrait ne pas s'achever le 23 janvier 2007 si l'étude en cours menée par un cabinet spécialisé à la demande du préfet validait les chiffres qui circulent : plus du tiers des 6 000 emplois de la zone seraient en effet menacés. Dans ce cas, l'association des commerçants de Plan-de-Campagne demanderait la mise en place d'un nouveau protocole entre les acteurs sociaux concernés. - le 15/03/2006


> TPE
Plus de 20 000 entreprises ont adopté le chèque emploi
Six mois après le lancement du chèque emploi TPE (très petites entreprises), le cap des 20 000 entreprises adhérentes est atteint. Renaud Dutreil, ministre du Commerce, s'est félicité que les adhésions au service soient en forte accélération : "Les 11 000 adhésions enregistrées entre septembre et décembre 2005 ont été complétées en deux mois par 9 000 adhésions nouvelles, soit 1 000 adhésions supplémentaires chaque semaine !".
Près du quart des adhésions concerne le secteur de la santé, suivi par les secteurs des services aux entreprises et du commerce de détail (13 % chacun), puis ceux de l'immobilier et de la construction (11 % chacun). - le 15/03/2006


> SOLDES A RÉPÉTITION ?
Jean Pierre Fabre, président de la FDCF, a réuni lundi 20 février les membres du Conseil pour débattre des dossiers en cours. Les sujets les plus chauds sont les soldes avec les déclarations de Thierry Breton qui souhaitait les multiplier ; les grandes chaînes qui mettent en vente une dizaine de collections par an ; la distribution dans les magasins d'usine ; les sites Internet de déstockage qui fleurissent de plus en plus et, surtout, l'incertitude qui demeure sur les dates de départ pour les soldes d'été. L'Allemagne, qui avait supprimé les dates de soldes, a réintroduit des dates préconisées le 23 janvier. L'Europe et le Ceddec (l'Association européenne des syndicats nationaux de chausseurs) se penchent sur la question. Tout cela ne va pas vers une simplification, et la gestion des congés du personnel est de plus en plus difficile. - le 15/03/2006

> SALONS : NOUVEAUX REPÈRES
Les salons professionnels ont été à l'ordre du jour avec un Midec jugé insuffisamment complet malgré des chiffres de visiteurs en hausse mais une participation des fabricants de femme très réduite. A noter l'annulation du salon Chaussures Champerret. D'un côté, cela facilite les choses par le respect d'un lieu unique mais, de l'autre, cette annulation créé une situation où les salons de Vincennes vont se retrouver avec un nombre d'exposants en forte hausse au moment où les détaillants vont devoir trouver de nouveaux repères sur ce site qu'ils ne connaissent pas encore. - le 15/03/2006


> CDEC ET CNEC EN QUESTION
L'urbanisme commercial qui s'appuyait sur un système de CDEC (départemental) et de CNEC (national) est remis en question par les directives de Bruxelles et, entre autre, la directive Bolkestein. Cela risque d'être très grave et d'ouvrir la porte à un déferlement de centres partout en France. - le 15/03/2006


> NOMINATIONS : GARANT SCHUH + MODE AG. Claude Steinmetz, détaillant à Schiltigheim (Bas-Rhin) et exploitant de nombreux magasins de chaussures en France et en Allemagne, a été nommé le 9 février 2006 au Conseil de Surveillance de Garant Schuh + Mode AG en tant que représentant des adhérents français par décision du tribunal de Düsseldorf. Ainsi, le Conseil de Surveillance a été complété pour atteindre le nombre statutaire d'adhérents. Les autres membres de ce Conseil sont Veit-Gunnar Schüttrumpf (président), Gisbert Borghoff (vice-président), Hendrik Danneil, Bart Dirven, Stefan ten Doornkaat, Dietlinde Neumann, Thomas Tiefenbacher et pour représentants de salariés Marlene Bienert-Baadjou, Horst-Rüdiger Backhaus, Jörg Bröcker et Heike Sievert. - le 15/03/2006


> NOMINATIONS : CEDDEC. M. Gorki, président des détaillants danois, a été réélu à la présidence de la CEDDEC (Confédération Européenne des Associations de Détaillants en Chaussures) lors de la réunion des présidents européens à Düsseldorf le 6 mars dernier. Il avait été élu pour un intérim de 6 mois en septembre 2005 à la suite de la démission de l'ancien président italien, M. Donda.
La délégation hollandaise avait demandé, lors de cette réunion du 6 mars, qu'il soit nommé pour 2 ans (durée normale d'un mandant), mais M. Gorki a estimé que son mandat ne devait pas excéder un an et demi puisqu'il a déjà exécuté 6 mois.
Jean-Pierre Fabre, président français de la FDCF, a été élu unique vice-président de la CEDDEC (généralement il y en a deux). Il devrait succéder de ce fait à M. Gorki à l'issue de son mandat en septembre 2007.
Lors de cette session, M. Smets, délégué général de la Confédération Européenne de l'industrie de la Chaussure (CEC), mais aussi de la CEDDEC, a été reconduit dans ses fonctions de "lobbyiste à Bruxelles" malgré l'opposition de certains qui font valoir que les intérêts des fabricants et des détaillants ne sont pas toujours convergents. - le 15/03/2006


>
HABILLEMENT
Premières Rencontres des professionnels à Bordeaux
La première édition des Rencontres des professionnels de l'habillement s'est tenue le 27 février à la CCI de Bordeaux. Devant un parterre de professionnels et d'acteurs divers du secteur textile-habillement réunis par le CECOGEB et la FNH, les intervenants ont tout d'abord évoqué les spécificités locales en matière de besoins de redynamisation ainsi que les pistes de développement existantes pour les indépendants.
Invitée d'honneur, La Fédération Nationale de l'Habillement a quant à elle présenté les résultats de l'étude - mise à jour chaque année - du marché de la mode en France réalisée pour son compte par l'IFM (Institut Français de la Mode).
Dans un contexte de forte concurrence avec les grands groupes de production et de distribution étrangers, la place des indépendants multimarques n'est pas à négliger au regard des attentes de certaines cibles :
- femmes "jeunes seniors" de 55 ans et plus, au pouvoir d'achat élevé, à la recherche de produits différenciants ;
- jeunes hommes recherchant des marques pointues en sport et streetwear ;
- toute une partie des 39-55 ans insatisfaite par l'offre standardisée que proposent les chaînes, cherchant une offre qualitative et diversifiée (produits et nouveaux services).
La professionnalisation du secteur par le recours à des techniques de vente et de merchandising utilisées par les chaînes est aujourd'hui à la portée des indépendants : la FNH a confirmé son rôle moteur en matière d'offre de formation.
Le débat et le dialogue qui se sont installés ont également permis à la FNH d'exposer les problématiques de la branche face à l'évolution des comportements d'achat et des règlementations.
Le volet économique a permis de faire le point sur la réglementation existante en matière de prix (soldes, promotions) et d'aborder le sujet polémique du droit de préemption des mairies sur les fonds de commerce (cf. le Grand Débat dans notre dernier numéro - n° 72 de mars 2006).
Le volet social a présenté les principales modifications de la convention collective renégociée en 2004 et 2005 avant d'évoquer les modalités de conclusion d'un Contrat Nouvelles Embauches.
Les professionnels indépendants ont entendu le message de la FNH : il est aujourd'hui impossible de rester isolé, plus que jamais le rattachement à une fédération professionnelle est un gage de développement et d'évolution professionnelle et personnelle.
Compte tenu de l'intérêt manifesté par le public présent, d'autres rencontres de ce type auront lieu en région dans les mois à venir. - le 15/03/2006


> Soldes d'hiver à Paris
La CCIP dresse un bilan sans éclat, La Chambre de commerce et d'industrie de Paris (CCIP) a publié les résultats d'une enquête de terrain menée par son Centre Régional d'Observation du Commerce, del'Industrie et des Services (CROCIS) pendant les soldes d'Hiver 2005/2006 auprès des commerçants de la rue de Rennes, dont la représentation est significative du commerce parisien. Cette enquête réalisée auprès d'une centaine de commerçants s'est déroulée du 13 au 16 février 2006, soit cinq semaines après le début de la période des soldes fixé par arrêté préfectoral (mercredi 11 janvier 2006).

Les grandes tendances de l'enquête :
- Des résultats globalement satisfaisants en volume mais les commerçants déplorent des marges de plus en plus faibles en raison de prix très bas. - Plus des 2/3 des commerçants approuvent la date choisie pour les soldes d'hiver, soit le 11 janvier, estimant que c'est un bon compromis.
- Le mercredi est plébiscité comme 1er jour de démarrage des soldes. - Pour une majorité de commerçants, 6 semaines de soldes semblent trop longues, 4 semaines étant suffisantes pour écouler les stocks.
- 50 % des commerçants enregistrent un surplus de chiffre d'affaires de 10 à 30 %. Parallèlement, plus de 30% enregistrent une faible hausse de chiffre d'affaires (moins de 10 %). Globalement, les commerçants sont déçus par rapport aux résultats de l'année dernière. En 2005, 17 % des commerçants avaient enregistré une hausse de leur chiffre d'affaires de plus de 30 %. En 2006, ils sont à moitié moins.
- Les taux de remise sont très importants dès la première démarque afin d'attirer des consommateurs de plus en plus exigeants.
- Les commerçants affichent une position très réservée sur la multiplication des périodes de soldes ; 92 % des commerçants désapprouvent cette multiplication. Ils redoutent un report des achats en période de soldes qui réduirait leurs marges. Par ailleurs, il faudra s'interroger à l'avenir sur la montée en puissance des achats par Internet qui constituent une part de plus en plus importante des ventes pendant les soldes. - le 28/02/2006


> Acteurs du commerce récompensés
Les Prix Procos 2006, Depuis près de 15 ans, les Prix Procos mettent à l'honneur celles et ceux qui ont placé le commerce au cœur de leur action. Cette année, les prix ont été attribués à :
PRIX CENTRE-VILLE
Les adhérents ont tenu cette année à saluer le travail entrepris par Serge Grouard à Orléans, Jacques Santrot à Poitiers et ont décidé d'attribuer le Prix Centre-Ville à Jean-Pierre Fourcade, sénateur-maire de Boulogne-Billancourt.
PRIX RETAIL PARK EUROPÉEN
Le prix a été attribué à Alexandre Alves, président de Capitalinvest pour le projet Aveiro Retail Park, à Aveiro.
PRIX COMMERCIALISATEUR
Le Prix Commercialisateur met à l'honneur un homme ou une femme pour son professionnalisme, sa probité et ses qualités de relations humaines avec les enseignes. En 2006, la lauréate est Isabelle Barret,directeur commercial adjoint de la Ségécé.
PRIX CONCEPTEUR CENTRE COMMERCIAL
Ce tout nouveau Prix met à l'honneur celles et ceux qui marquent chaque jour le paysage des centres commerciaux français, par leur talent de concepteur. En récompensant Marguerite des Cars, les adhérents ont tenu à souligner le travail de celle qui "sait raconter des histoires d'enseignes à travers l'immobilier".
PRIX PROCOS D'HONNEUR
En 2006, le Procos d'Honneur revient à Serge Weinberg. Aujourd'hui président de Weinberg Capital Partners et président du Conseil d'Administration du groupe Accor, Serge Weinberg a été pendant près de 15 ans l'artisan de la construction d'un des principaux groupes de distribution : PPR. - le 28/02/2006


> Le commerce en France - édition 2006
Dans la 3e édition de cet ouvrage résolument pédagogique et synthétique, l'Insee étudie les contours et les grandes évolutions du commerce et de ses trois principaux secteurs : le commerce de détail, le commerce et la réparation automobile et le commerce de gros. Pour mieux saisir les enjeux de ce secteur l'activité, cette publication s'est enrichie de deux dossiers thématiques : le commerce électronique, les marchés et leurs équipements. Enfin, la rubrique "Pour comprendre" permet d'appréhender plus aisément les concepts du commerce et sa réglementation.
Le commerce représente environ 10 % de la valeur ajoutée de l'ensemble de l'économie et occupe 14 % des actifs français. Le chiffre d'affaires total de ce secteur était de 1 110 milliards d' en 2004. Insee / collection Références. - le 28/02/2006


> CHARLES JOURDAN. Jamais 2 sans 3, diton. Laurent Gabert est le 3e PDG de l'entreprise nommé en deux mois ! Il succède à Christophe Mujagic, lequel avait lui-même pris le relais de Philippe Cardon. Christophe Mujagic a estimé qu'il n'avait pas les moyens financiers nécessaires pour la redresser. On estime en effet qu'il manquerait 2 millions d' pour assurer le fonctionnement normal de l'entreprise romanaise. - le 28/02/2006


> FORMATION / Fin janvier, les membres de la commission sociale de la Fédération des détaillants (FDCF) se sont retrouvés pour préparer la réunion importante à laquelle ils ont participé lundi 30/01. L'ordre du jour portait sur différents points.
Compte tenu des évolutions de la législation, il s'agissait de faire quelques ajustements sur le dossier du DIF (droit individuel à formation).
Il fallait également renégocier l'organisme collecteur pour la formation et mettre en place une structure pour l'observatoire prospectif des métiers et des qualifications. La FDCF a obtenu que les Agefos continuent cette mission qu'elles assuraient jusqu'à maintenant.
D'autre part, la fédération a travaillé sur le parcours de formation et son évolution. Plus de 1 000 salarié(e)s ont suivi les modules entre 2002 et 2005. C'est une grande satisfaction pour la FDCF qui va encore améliorer son déroulement en multipliant les lieux toujours plus proches des entreprises. Ainsi les 6 et 7 février, les salariés des environs de Caen ont pu suivre une session. Ce sera prochainement au tour de Strasbourg, Mâcon et Grenoble. - le 28/02/2006


> Le Midec qui s'est tenu du vendredi 3 au dimanche 5 février a accueilli 9 873 visiteurs (+ 19 % par rapport à mars 2005), selon les organisateurs, dont 1 837 visiteurs internationaux (+ 106 %). Cette édition se caractérisait par une série d'innovations très encourageantes pour l'avenir du salon. - le 28/02/2006


> Ouverture le dimanche
Une victoire pour les détaillants / Le 12 décembre 2001, la Fédération de la Chaussure et celle de l'Habillement et les chambres syndicales parisiennes avaient attaqué les arrêtés du Préfet de Paris accordant des dérogations pour les ouvertures dominicales des grands magasins parisiens en nombre supérieur aux 5 prévus. Surtout les obligations légales n'avaient pas été respectées. Le 30 novembre 2005, la Cour Administrative d'Appel de Paris a décidé d'annuler le jugement qui rejetait cette demande et d'annuler les autorisations dominicales du Préfet de Paris. Quatre années de procédures ont été nécessaires pour aboutir à cette décision.
La cour mande et ordonne aux ministres de l'Emploi, au ministre de l'Intérieur et à tous huissiers de justice de faire respecter cet arrêté.
Bien évidemment, ce jugement est d'une grande importance en matière de jurisprudence, du fait surtout de l'importance des magasins concernés (Printemps, Galeries Lafayette, BHV, Samaritaine et Bon Marché) qui plaidaient chacun contre les fédérations et présentaient tous leurs propres conclusions. C'est un jugement exemplaire qui sera utile pour l'ensemble de la profession. - le 30/01/2006


> Projets 2006.
En 2006, des projets devraient voir le jour pour doper l'image des chausseurs :
- Une formation BAC + 2 adaptée à la chaussure destinée aux futurs responsables de magasins avec 18 mois de cours sur le pied, le cuir, la chaussure et sa fabrication, le merchandising (vitrine, gestuel de la vente) gestion d'une boutique (comptabilité, informatique).
- Les Assises de la chaussure seront une grand-messe réunissant les acteurs de la profession pendant lesquelles nous espérons que les participants s'exprimeront pour apporter des idées et échanger.
- Un musée itinérant qui s'installera dans plusieurs ville de France avec les détaillants comme partenaires et les municipalités qui accepteront de recevoir cette exposition. Elle expliquera aux consommateurs les cuirs et le tannage, les chaussures à travers des pièces anciennes et des pièces de créateurs comme dans un musée, un peu de technique. - le 30/01/2006


> Un ex-Monoprix transformé en centre commercial chinois de luxe à Lille
Sous réserve de confirmation, un groupe d'investisseurs chinois (de Chine populaire) aurait le projet d'ouvrir un centre commercial haut de gamme en lieu et place d'un ancien Monoprix, rue du Molinel, en centre-ville de Lille. Le centre regrouperait boutiques proposant une offre chinoise haut de gamme et un restaurant. Si le projet va à son terme, il pourrait générer 120 à 150 emplois. A suivre. - le 30/01/2006


> Robert Clergerie a été élu "célébrité de l'année" par le magazine américain Footwear News. Ce prix, qui récompense différentes personnalités dans leurs spécialités, lui a été remis le 6 décembre au Waldorf Astoria à New York.
Le patron de l'entreprise qui porte son nom avait déjà reçu il y a plus de dix ans deux distinctions comme "designer of the year".
Ce nouveau prix récompense non seulement son talent dans la conception des collections mais aussi l'ensemble de sa carrière. En effet, Robert Clergerie a racheté en janvier 2005 la société Robert Clergerie, spécialisée dans la fabrication et la distribution de chaussures de luxe femme et homme. - le 30/01/2006


> Des mesures d'accompagnement des mutations économiques de l'habillement-cuir
Gérard Larcher, ministre délégué à l'Emploi, au Travail et à l'Insertion professionnelle et François Loos, ministre délégué à l'Industrie, ont signé, lundi 16 janvier, deux accords aux côtés des organisations professionnelles(1) du secteur du textile, de l'habillement et du cuir.
o Le premier accord garantit l'utilisation optimale de tous les dispositifs publics de soutien social des salariés et des entreprises. En cas de restructuration, les salariés pourront bénéficier de préretraites dès l'âge dérogatoire de 56 ans avec une contribution minimale de l'entreprise.
o Le second accord lance un programme de formation au cours de la période 2006-2008 en direction des salariés du secteur et en particulier pour les moins qualifiés ou issus de PME. Ce programme privilégiera les formations longues d'au moins 90 heures. D'ici à 2008, 6 500 salariés pourront bénéficier de ces formations. Il sera décliné au plan régional avec des objectifs prenant en considération les caractéristiques du tissu économique local.
Les ministres ont également annoncé le lancement d'une mission visant à proposer des dispositifs innovants permettant aux salariés de ce secteur, victimes de licenciements économiques, de retrouver un emploi. Cette mission prendra en compte les expériences étrangères et contribuera à la réflexion de la commission européenne sur l'utilisation du fonds d'ajustement à la croissance en projet.
(1) dont Fédération Française de la chaussure et Fédération Française de la tannerie mégisserie.
- le 30/01/2006

> Wortmann : vers une nouvelle année record
Les résultats provisoires de l'exercice en cours 2005/2006 (qui sera clos le 31 mai prochain) réalisés par le groupe Wortmann - calculé sur la base du montant actuel des commandes ainsi que les chiffres définitifs pour le premier semestre clos au 30 novembre 2005 - devraient dépasser les 600 millions d'e contre 531,6 millions d'e en 2004/2005 (+ 15 %). - le 30/01/2006


> Vivarte ferme une usine en Lorraine et investit dans une autre
Vivarte possédait encore deux usines en France, en Lorraine plus précisément. Le groupe ferme celle de Rupt-sur-Moselle (Vosges), connue sous le nom de Compagnie Vosgienne de Chaussures, mais va, d'un autre côté, investir dans celle de Champigneulles (Meurthe-et-Moselle). - le 30/01/2006


> Charles Jourdan cède son atelier de maroquinerie
Le groupe Lux Diversity, ex-actionnaire de Charles Jourdan, a vendu l'atelier de maroquinerie MMD, ancienne filiale de l'entreprise romanaise qui travaillait pour Louis Vuitton, que le repreneur, Avendis Capital, ne souhaitait pas conserver. - le 30/01/2006


> Skechers milliardaire en dollars !
Skechers a réalisé un chiffre d'affaires situé entre 210 et 220 millions de dollars au 4e trimestre du dernier exercice. Pour la première fois en 2005, l'activité de l'entreprise américaine créée il y a 13 ans et spécialisée dans la chaussure lifestyle aura dépassé le milliard de dollars. - le 30/01/2006