Les marques / La stratégie /

Les nouveaux territoires du Chasseur

 

Dans le contexte de la mode des années 90, faire du neuf avec du vieux offre un avantage décisif : on peut s’ancrer dans le présent tout en se prévalant d’une authenticité de produit, donc d’une légitimité. Solanco, qui fête ses 70 ans le 27 mai, appartient à cette catégorie d’entreprises enracinées dans le terroir dont le souci a été de ne garder que le meilleur de leur histoire pour mieux négocier le virage de la modernité. Les trois frères Arakélian, petits fils du fondateur de la société familiale, Pierre Arakélian, ont en quelques années remodelé l’identité et l’image de la marque Le Chasseur, créée en 1955, en redéfinissant son contenu. Les brodequins traditionnels et les chaussures de sécurité sont toujours là, mais l’offre s’est enrichie de collections destinées aux citadins, aux ruraux et à ces "rurbains" à cheval entre deux univers qui tendent à se confondre, passionnés de jardinage, de bricolage et de loisirs verts. 

Le Chasseur se positionne aujourd’hui "comme une gamme de chaussures polyvalentes, pour un mode de vie actif, avec toutes les garanties de confort et de sécurité". L’entreprise, fidèle à son image originelle, travaille avec des fournisseurs qui cautionnent, par leur réputation, la qualité des produits : Bayer, Scotchgard, Sympatex, Cordura... Bref, une chaussure robuste mais habillée de neuf. 

Le marketing a donc fait une entrée résolue dans l’entreprise tarnaise, illustrée notamment par la création récente d’un site Internet (voir nos pages "communication") et la mise en place chez les chausseurs à partir de ce printemps 99 de PLV en forme de cubes, ou de panneaux en bois, de style rustique, dans l’esprit des valeurs de la marque, où sont présentés sur les deux faces les produits Le Chasseur. o

Ü Quatre pictogrammes caractérisent le nouveau logo de la marque, évoquant ses différents univers : le monde agricole, les métiers du bâtiment, le jardinage et les loisirs verts, l’univers du bricolage.

‹ L’offre du Chasseur se partage en cinq lignes de produits : 

- Les Polyvalentes : pour les adeptes des loisirs verts comme pour les professionnels.

- Les Toiles : typées aventure, elles se destinent aussi bien à la ville qu’à la randonnée.

- Les Brodequins : pour la campagne et les activités de jardinage et de bricolage.

- Les Traditionnels : des basiques actualisés.

- La Sécurité : le travail aux normes européennes.

 

Bastiani Sélection, petite soeur d’Alain Bastiani

Alain Bastiani a une petite soeur née au Printemps-Eté 99 : Bastiani Sélection. Par rapport à son aînée, cette nouvelle marque cible une clientèle de femmes plus jeunes et attirées par des produits typés dans les tendances les plus novatrices du marché, dans une gamme de prix publics qui se situe entre 75,46 et 121,19 e (495 et 795 F). Elle s’adresse aux détaillants indépendants.

Après les sandales de l’Eté 99, Bastiani Sélection a mis l’accent sur la "basket de ville" pour l’Hiver 1999/2000, mais une basket raffinée, plus suggestive que démonstrative. Les formes de ces chaussures et boots tige basse où dominent le veau très souple, l’élastique et les tissus techniques, sont toutes sur une cambrure basse (environ 2 cm). Les semelages sont très caractérisés (blocs moulés) et les coloris volontairement circonscrits à quatre tons : noir, marron chocolat, rouge foncé et beige clair. 

La prochaine collection Printemps-Eté 2000 sera présentée au Prêt A Porter Paris et à l’ARICI en septembre ainsi qu’à Première Classe en octobre, au Jardin des Tuileries.

Ü La marque Alain Bastiani a été créée en 1994 par Alain Bastiani qui fit une partie de sa carrière chez Charles Jourdan. Elle vise les chausseurs et les habilleurs de référence.